Le projet de l’extension de la ville de Kinshasa évoqué au Caire

0
762

Kinshasa, 03 février 2021(ACP)- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, au terme d’une visite effectuée mardi, sur le site de la nouvelle ville du Caire en Egypte, abordé la question de la construction de la nouvelle ville de Kinshasa, dénommée « Kitoko », a indiqué la presse présidentielle.

« je profite  de cette occasion pour visiter la nouvelle ville du Caire que je voudrai dupliquer aussi à Kinshasa qui n’est habitée que sur un  tiers de sa partie et que dans les années qui viennent, nous allons avoir la ville la plus peuplée d’Afrique avec à peu prés 30 millions d’habitants », a expliqué le Président Félix Tshisekedi.

Pour Félix Antoine Tshisekedi, ce projet sera la duplication de la nouvelle ville du Caire, pour résoudre le problème démographique que connait la capitale.

Toutefois, note la source, le Chef de l’Etat envisage, à travers ce projet, l’extension plus moderne de la ville de Kinshasa.

Le Président Félix Tshisekedi et son homologue égyptien Abdelfattah al-Sissi ont  aussi convenu d’œuvrer de commun accord pour aider la RDC à pacifier tout son territoire.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui de l’engagement de son homologue égyptien à s’impliquer dans la pacification de son territoire afin quèil retrouve  la paix et la sécurité, étant donné que celles-ci constituent l’une de ses priorités.

Le Président Sissi a salué les efforts fournis actuellement par la RDC pour la stabilisation politique  et sécuritaire, avant de promettre son implication  pour aider à aller plus loin encore ».

Signature des contrats avec les sociétés égyptiennes pour plusieurs projets

 Le Fonds pour la promotion de l’industrie (FPI) a signé  mardi, en  présence du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, plusieurs contrats et protocoles d’entente avec les sociétés égyptiennes pour la réalisation de plusieurs projets  évalués à 416.000.000 USD (quatre cent seize millions) en République démocratique du Congo (RDC), a appris l’ACP de cette entreprise sous-tutelle du ministère vde l’Industrie.

Selon la source, les contrats signés portent notamment sur la construction de la centrale photovoltaïque de Tshipuka d’une capacité de 10 (dix) mégawatts ; l’aménagement de la route à péage Mbuji-Mayi-Kananga, longue de 185 km  (cent quatre-vingt-cinq); la construction du port de Ndomba et l’implantation d’une usine de traitement d’eau sur la rivière Lubi, dans la province du Sankuru ainsi que sur l’installation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire national.

La même source précise que lesdits projets seront lancés incessamment du fait que le financement est déjà disponible.

Ces contrats comprennent deux volets. Le premier est évalué à 416 USD (quatre cent seize millions de dollars)  disponibles grâce à Afrexim Bank et le second de plus de 580 USD (cinq cent quatre-vingt millions de dollars) portant sur un investissement global de près de 1.000.000.000 USD (un milliard de dollars Us), suivra quelques temps après.

Tous les travaux connaitront la participation mixte des sociétés égyptiennes à hauteur de 70%, et des firmes congolaises à hauteur de 30 %, indique-t-on.

ACP /Mongaw / Lwizi/GM  et Lutumba stagiaire