Le Cameroun qui danse le Cameroun qui pleure

0
474

(De l’envoyé spécial de l’ACP J. E. NKONGOLO KALALA)

Douala, 04 févr. (ACP).- Le Cameroun pleure sur le sort que les Lions de l’Atlas marocains ont réservé à ses Lions pourtant Indomptables A’. 

Tout le Cameroun était très confiant et convaincu que ses Lions A’ rugissants allaient disputer leur première finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) et gouter au finish à leur premier titre de cette compétition réservée aux joueurs évoluant dans leur championnat.

La victoire arrachée face aux Léopards de la RD Congo (2-1)en quarts de finale, samedi 30 janvier dernier au stade de Douala Japoma, a fait perdre les repères aux Camerounais dont l’infime minorité n’a pas manqué de dénoncer la tricherie déployée contre la RD Congo depuis le premier match de groupes.

A la veille de la demi-finale contre le Maroc, la mobilisation était tous azimuts de la part des autorités nationales et régionales.

Au-delà d’un dispositif sécuritaire important observé à Limbe, dans la région Sud-Ouest du pays, le gouverneur du coin s’est investi dans la sensibilisation et la mobilisation des troupes, particulièrement les notables et les chefs traditionnels la veille de ce rendez-vous fatidique.

En fait, cette région côtière de l’océan Atlantique, semble-t-l, vit dans une surchauffe qui ne dit pas son nom. Selon des analystes, la débâcle des Lions Indomptables A’ aurait parie liée avec cette situation.

Ensuite, les Camerounais ont oublié que leurs Lions manquaient de compétition dans les jambes du fait de l’absence d’un championnat national. Pendant que les Lions venus du Maroc, tenants du titre, ont un championnat parmi les meilleurs d’Afrique.

Après avoir débuté timidement la défense de leur titre face aux Éperviers du Togo, ils sont montés en puissance au point de donner une claquette aux Cranes de l’Ouganda (5-2) en phase de groupes et de mettre un terme aux ambitions des Chipolopolo de la Zambie (3-1), en quarts de finale.

La réalité a donc rejoint les Camerounais, qui se contenteront du match pour la 3eme place contre les Guinéens. Les Marocains, eux, disputeront leur deuxième finale d’affilée face aux Aigles du Mali, qui ont volé plus haut que le Sily national À de la Guinée (0-0, 5-4 aux tirs au but). ACP/Kayu