Route Matadi-Kibala : la circulation devient fluide (Par Bijoux Kuloso)

0
688

Kinshasa, 05 février 2021 (ACP).- La  route Kinshasa-Matadi, en son tronçon situé entre la Cité-verte et le marché Matadi-Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula, ne connait plus depuis près de deux semaines, des longues files de véhicules causées par des embouteillages, a constaté l’ACP.

Les travaux d’élargissement de ce tronçon routier effectués entre 2008 et 2010 ont ramené la chaussée de deux bandes auparavant, à quatre, ce, dans le souci de décongestionner la circulation au vu du nombre important de véhicules transportant des marchandises, des vivres et des personnes en provenance de la province du Kongo Central.

Au fil des jours et des années, ce tronçon routier est devenu un casse-tête pour les conducteurs de véhicules. Des  dizaines de camions de grand tonnage, des véhicules de transport en commun, des motards, des tireurs des charriots, des vendeurs à la criée, ont envahi la chaussée et toutes les emprises, à tel point qu’il ne reste plus que deux bandes sur les quatre utilisables. A la prise de ses fonctions, il y a de cela près de trois ou quatre ans, la commandante du commissariat de Mont-Ngafula, la colonelle Lily Tambwe avait tenté de remettre de l’ordre sur cette route en renforçant la discipline auprès des agents de la Police de circulation routière, des conducteurs des véhicules et des vendeurs. Cela n’a pas duré, on est revenu à la case de départ.

Cette fois-ci, la colonelle a frappé dure, tous les commerçants et vendeurs à la criée  qui occupaient la chaussée et son emprise ont libéré les lieux et occupent désormais la devanture des magasins érigés le long de la route, les conducteurs des camions de marchandises et les véhicules assurant le transport en commun sont sommés à ne stationner qu’au bas-côté de la chaussée.

La rigueur imprimée cette fois-ci par la commandante du commissariat de Mont-Ngafula est en train de payer. Surtout qu’elle descend personnellement et régulièrement sur le terrain pour   s’enquérir de la situation.  Quelques femmes commerçantes qui s’approvisionnent en produits alimentaires provenant de la province du Kongo Central, estiment que la discipline leur imposée marque un nouveau départ pour leurs activités :  « Cette route  est d’une importance capitale pour la ville-province de Kinshasa. Elle est considérée comme une  grande porte d’entrée des marchandises en provenance des pays étrangers et du Kongo centrale. Elle longe aussi une place commerciale (marché Matadi-Kibala) où il fallait à tout prix mettre de l’ordre et la sécurité. Nous sommes conscientes du danger que nous courions en étalant nos marchandises sur la chaussée. L’endroit n’est pas approprié pour vendre. Mais nous demandons aux autorités de nous doter d’un marché convenable pour  que nous puissions travailler afin de pourvoir aux besoins de nos familles », ont-elles plaidé.

Pour les conducteurs de véhicules et les autres usagers de la route, la satisfaction est totale. L’un d’entre eux qui a requis l’anonymat a déclaré : «   Je ne peux que féliciter la colonelle Lily pour le travail abattu. Beaucoup de ses prédécesseurs n’ont pas réussi à le faire. Les embouteillages  interminables que nous connaissions sur cette route étaient dus, pour la plupart de cas, à l’indiscipline des conducteurs, des piétons et des vendeursambulants, des motards et autres usagers.  Il appartient  maintenant à la commandante du commissariat de Mont-Ngafula de maintenir le cap et de renforcer la discipline auprès des agents de la Police de circulation routière (PCR) » Pour rappel, plusieurs cas d’accidents se sont déjà produits sur cet axe routier, causant des dizaines de morts et des blessés graves. ACP/Kayu/Nig