Le Maroc appelle à plus d’harmonisation pour réaliser l’intégration continentale en Afrique

0
193

 Kinshasa, 06 février 2021(ACP).-  Le ministre marocain des Affaires Etrangères Nasser Bourita a invité l’Union africaine (UA) et les Communautés économiques régionales (CER) à travailler dans la cohérence et la synergie pour parvenir à une intégration aboutie du continent, a rapporté samedi la presse étrangère reçue le même jour à Kinshasa.

Nasser Bourita qui intervenait par visioconférence lors de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA, a estimé que la réalisation de la Communauté économique africaine (CEA), aspiration des pères fondateurs de l’organisation panafricaine depuis 1963, devait être facilitée par la mise en place des huit CER.

A cet égard, a-t-il dit, le Maroc se félicite de la tenue de la deuxième réunion annuelle de coordination entre l’UA, les CER, les mécanismes régionaux (MR) et les Etats membres. Le Traité d’Abuja de 1991, destiné notamment à l’établissement de la CEA, a fait remarquer Mr Bourita, trace la feuille de route pour y parvenir. Il a, à cette occasion,  regretté les manquements tant dans la coordination UA-CER que dans le processus d’intégration africaine relevés dans le rapport de 2020 sur l’intégration régionale.

Pour assurer l’efficacité et l’optimisation des ressources, il faut éviter le chevauchement des mandats, a martelé le ministre, notant que les CER tout comme l’UA conservent leurs statuts juridiques respectifs et que la division du travail doit se faire sur une base collaborative volontaire en respect du protocole sur leurs relations.

Le ministre marocain des Affaires Etrangères a fait savoir que  si la pandémie de nouveau coronavirus est à même de freiner l’intégration régionale en Afrique et au sein des CER, il appartient à tous  » de travailler ensemble pour ériger la solidarité africaine contre le COVID-19. ACP/CL/KJI