L’ONU Habitat réitère son soutien au gouvernement congolais pour la réussite de la réforme foncière

0
399

Kinshasa 07 février 2020 (ACP).- Le programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU/Habitat) a réitéré son soutien au gouvernement congolais pour la réussite de la réforme foncière, qu’elle qualifie d’une solution aux problèmes congolais.

La chargée de suivi du Programme d’appui à la Réforme foncière (PARF) à l’ONU/Habitat, Hélène Mwajuma, l’a dit à l’issue de l’atelier de consultation des parties prenantes sur le draft du document de Politique foncière nationale sous le leadership du ministère tutelle, du 03 au 05 février 2021 à Kinshasa.

Ces travaux ont permis aux participants de présenter les livrables du Programme d’appui aux affaires foncières à toutes les parties prenantes, provinciales et locales mais aussi pour une sensibilisation multi acteurs afin d’adhérer au processus de la réforme foncière.

Il a également été question de s’approprier de ce processus et ensuite de recueillir les contributions et recommandations des différentes parties prenantes, pour une amélioration du document de politique foncière nationale.

La chargée de suivi du Programme d’appui à la Réforme foncière qui a fait savoir qu’à travers ce Programme d’appui à la réforme foncière, l’ONU/Habitat en collaboration avec le ministère national en charge des Affaires foncières à travers la Commission nationale de la Réforme foncière (CONAREF), a remercié les différents participants pour l’amélioration des conditions foncières de populations congolaises.

Le Programme d’appui à la réforme foncière 2016-2021 veut rendre fonctionnelle la CONAREF

Le coordonnateur de la Commission nationale de la Réforme foncière (CONAREF), Dieudonné Ngwasi Akilimali, a, pour sa part, a indiqué que le Programme d’appui à la réforme foncière 2016-2021 veut rendre fonctionnelle sa structure, et ce, pour la préparation et la mise en œuvre de la réforme foncière intégrant un dialogue sur la clarification de la reconnaissance et la sécurisation des droits fonciers.

Il permettra également d’appuyer les communautés locales dans les procédures des requêtes de divers modèles locaux et communautaires de gestion durable des forêts et dans la sécurisation des droits fonciers.

«Ces travaux vont permettre aux différentes parties prenantes de partager avec leurs bases respectives, le contenu de la politique de la réforme foncière et les recommandations reformulées pour le Draft 2 en cours d’enrichissement », a-t-il renchéri.

Pour le CONAREF, il attend des parties prenantes de la ville de Kinshasa et de l’opinion publique touchée lors des consultations d’être informées et interagissent sur les options retenues par le processus de la réforme foncière.

«Le processus de démarrage de la coordination provinciale de la CONAREF dans la ville de Kinshasa doit apporter des idées novatrices sur la politique de la réforme foncières sous l’autorité du gouverneur de la ville et de la ministre provinciale en charge des Affaires foncières qui travaille sur ce dossier », a soutenu Dieudonné Ngwasi Akilimali

Les organisateurs de ces assises ont remercie leurs différents partenaires notamment FONAREDD, UN Habitat, RRI, CFLEDD, IRC, ANC pour leurs soutiens tant technique que financier apportés ainsi aux acteurs du secteur foncier pour leurs contributions pertinentes en vue de l’amélioration de la version finale du draft de politiques foncières nationales qui sera soumis au gouvernement au courant du 1er trimestre de l’année.

Ils ont également remercié les efforts constants de l’ONU/Habitat et de ses partenaires, des initiatives des ULC, du Centres d’appui à la gestion durable des forêts tropicales et CFLEDD pour l’amélioration des conditions foncières de populations congolaises.

L’ONU/Habitat travaille en RDC depuis vingt ans. Pendant cette période, elle a développé une gamme importante de projets et de programmes avec un impact réel sur la vie des populations des zones d’intervention.

Le Programme d’appui à la réforme foncière bénéficie aussi d’un financement de l’Initiative pour la protection des forêts d’Afrique central à travers le fonds national REDD+. ACP/CL/ May