Mme Louise Pala Kamango proclamée docteur en sciences et techniques documentaires

0
818

Kinshasa, 07 février 2021(ACP).- Le chef de travaux Louise Pala Kamango  a été proclamé samedi  docteur en sciences et techniques documentaires à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) avec la mention «grande distinction» à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée «Conservation des archives de l’Université de Kinshasa : calendriers spécifiques pour éradiquer l’hypertrophie documentaire».

Le récipiendaire a indiqué que cette thèse est une solution à la problématique de conservation des documents en RDC.

La constitution de la mémoire institutionnelle  a-t-elle dit, se base, d’une part sur la volonté des producteurs et, d’autre part , sur la motivation des prestataires ou des archivistes soulignant que toutes les parties doivent se convenir sur les normes  à mettre en application pour une conservation rationnelle des documents d’archives.

Elle a soutenu que les archives de l’UNIKIN comme historiques dans la diversité  de leurs formes, de leurs supports ou de leurs typologies, peuvent toujours servir de fondement à la connaissance de l’histoire de sa création , de son personnel , de ses administrations , de ses facultés , de ses départements , de l’architecture etc.

L’inexistence de la direction d’archives intermédiaires et du calendrier de conservation et d’élimination, a-t-elle poursuivi,  ne favorise pas de conserver les documents essentiels qui puissent permettre d’écrire d’une manière complète l’histoire des composantes.

Elaboration des calendriers spécifiques des normes de conservation des archives

Cette thèse a élaboré trois calendriers spécifiques comprenant les normes de conservation proposées  au rectorat, aux secrétariats généraux académique et administratif. Ces calendriers peuvent être utilisés  non seulement à l’UNIKIN mais dans tous les établissements de l’ESU ou d’autres institutions du pays, en Afrique et dans le monde pour  résoudre les problèmes liés à la l’hypertrophie ou maladie  documentaire.

Ces trois organes à l’UNIKIN, a  précisé le récipiendaire, se trouvent dans un système doté de petits services d’archives non organisés ni considérés, dépourvus de calendriers qui puissent fignoler la gestion des documents d’archives à partir de ceux des facultés jusqu’au dépôt situé dans la cave du bâtiment administratif.

Les calendriers spécifiques constituent  avec le plan de classement, selon elle, un outil important de l’organisation des documents d’archives qui constituent à cet effet, un système d’information, au cœur de la sécurité de l’université.

Ces calendriers  se veulent des outils de bonne pratique plus au moins, complets, simples et opérationnels.

L’impétrant a souligné que  l’UNIKIN comme établissement public, a l’obligation de retracer le passé de ses activités et  de l’expliquer dans le but d’entretenir le souvenir et d’en produire les actions parmi le personnel actif et les générations futures.

Le secrétaire général administratif de l’UNIKIN, le Pr Godefroid Kabengele Dibwe qui a présidé cette séance académique ainsi que le doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de l’UNIKIN, le Pr Pamphile Mabiala, ont salué cette thèse doctorale du département des sciences et techniques documentaires.

Cette étude vient résoudre la problématique de la conservation des documents devant être prise en compte dans les établissements de l’ESU et les différentes directions d’archives du pays.

La qualité de cette recherche doctorale qui vient pallier à la carence des documentalistes en RDC, a été appréciée par le président du jury, le Pr Matthieu  Abata Diabar  Sona et le promoteur, le Pr Denis Nzonkatu Batubediko et le co promoteur, le Pr Jérôme Emilien Mumbanza mwa Bawele et d’autres membres du jury. ACP/CL/May