ANAPI : sensibilisation des parties prenantes sur les reformes mises en œuvre dans le secteur de l’électricité

0
351

Kinshasa, 08 février 2021(ACP).-   L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) a organisé lundi, en collaboration avec le ministère des Ressources hydrauliques, une matinée de sensibilisation sur les réformes mises en œuvre  en République démocratique du Congo (RDC) dans  le secteur de l’énergie, et particulièrement dans le sous-secteur de l’électricité.

Le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, indique que  l’objectif de cet atelier est de vulgariser les différentes réformes entreprises dans le cadre de la promotion de ce secteur libéralisé, conformément à la vision  du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui place ce secteur parmi les priorités de son programme quinquennat.

M. Nkinzo a fait savoir que son agence en partenariat avec le ministère des Ressources hydrauliques et Electricité ont organisé des travaux à l’issue desquels, il a été publié pour la première fois, un recueil spécial des textes légaux et réglementaires adopté par la RDC, à la suite à la libéralisation du secteur de l’électricité, précisant que c’est dans ce cadre que son service a publié trois (3) recueils importants concernant les  potentialités du secteur de l’énergie congolais, afin de promouvoir davantage ce secteur vital.

Cela dans le but, a-t-il ajoute, de favoriser le développement économique et attirer le plus des investissements durables au pays dans ce secteur.

Ces recueils sont des outils promotionnels à savoir le vade-mecum fiscal sur le secteur de l’énergie reprenant les impôts, droits et taxes à payer par tout investisseur qui s’engage à investir dans ledit secteur ; le cahier sectoriel sur le sous-secteur de l’électricité qui donne les différentes informations utiles que doit connaître un investisseur qui veut  investir ce secteur.

Le manuel de montage des micros barrages hydroélectriques qui donne des indications nécessaires à la construction des micros barrages hydroélectriques constitue l’un des outils mis à la disposition, ajoute-t-il.

Le vice-Premier, ministre du Plan, Elysée Munembwe, qui a ouvert cet atelier a indiqué que cette rencontre  constitue une occasion pour la RDC et ses partenaires de renforcer les relations en leur présentant les efforts aménagés par le gouvernement pour la mise en œuvre effective de la libéralisation du secteur de l’électricité  afin de favoriser un climat des affaires propice aux nouveaux investissements.

Le ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, Muhanzi Mubembe,  a fait noter que la libéralisation du secteur de l’électricité  se matérialise à travers la création de l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ANSER) permettra le décollage de ce secteur.

« Le gouvernement est plus que déterminé à promouvoir ce secteur nécessaire et utile pour le décollage de l’économie et de l’industrie de notre pays » a-t-elle déclaré, ajoutant que  L’ANAPI, a ses attributions de guichet unique en matière des investissements en RDC, est disposée à accompagner les investisseurs désireux de venir investir dans ce secteur.

Mme Munembwe a ajouté que pour y parvenir, les services étatiques compétents, notamment l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (l’ANSER) et la Société nationale d’électricité (SNEL), la CNE ainsi que l’ANAPI sont au service de potentiels investisseurs pour mettre à leur disposition la bonne information et les orienter dans la matérialisation de leurs projets d’investissements en RDC.

Cette rencontre a connu la participation notamment, des représentations diplomatiques, les partenaires techniques au développement en RDC et les sociétés du secteur privé évoluant dans ce secteur ainsi  que la société civile. ACP/Kayu/KJI