Le Maroc révolté contre le comité organisateur local du 6ème CHAN (De l’envoyé spécial de l’ACP J.E. Nkongolo Kalala)

0
180

Douala, 08 fév. 2021 (ACP).- Le Cameroun est au centre de l’actualité après l’affaire des tests Covid-19 truqués contre la délégation de la RD Congo à la veille de la finale entre les deux pays.

Le Maroc, tenant du titre, est révolté contre le comité organisateur local (COL), soupçonné d’avoir été impliqué dans cette ténébreuse affaire loin de faire honneur aux dirigeants du football camerounais et à la Confédération africaine de football (CAF).

Resté en compétition après sa victoire en quarts de finale face à la Zambie, le Royaume chérifien semble avoir perdu toute sa confiance à l’endroit de tout ce qui a odeur du Cameroun.

Après avoir fait fi des dispositions mises en place lors de sa demi-finale contre le Cameroun, le pays de Mohamed VI s’est encore révolté contre le dispositif du COL en refusant de loger dans l’hôtel La Falaise de Yaoundé mis à sa disposition en faveur de l’hôtel Relaxe à Nkometou, non homologué par la Confédération africaine de football (CAF).

Au lendemain de sa qualification en finale après avoir humilié le Cameroun (4-0), le 3 février à Limbe, en demi-finale, le Maroc a choisi de loger à l’hôtel Relaxe.

Selon Cameroun Info, ce choix a été dénoncé par le directeur du CHAN qui l’a fait savoir par une note adressée le 5 février 2021 au secrétaire général par intérim de la CAF, Michel Dissake Mbarga, rappelant que l’hôtel Relaxe n’a pas été homologué par la CAF et, par conséquent, le COL décline son entière responsabilité pour un quelconque incident, qui pourrait survenir à la délégation marocaine pour non respect du plan d’hébergement validé par la CAF.

Pour ce média camerounais, « … il est fort à parier que l’image du Cameroun est fortement écornée après la révélation du scandale des faux tests Covid-19 réalisés par nos autorités sur la délégation congolaise à la veille du quart de finale Cameroun-RD Congo : pas moins d’une vingtaine de joueurs congolais avaient été préalablement déclarés positifs au Covid-19, avant qu’une contre expertise de la CAF ne décèle finalement que trois cas dont un membre du staff technique.

Le Maroc, tenant du titre, est probablement conscient des basses manœuvres du Cameroun et ne voudrait pas prendre des risques à héberger dans un hôtel choisi par le COL à la veille de sa finale contre le Mali.ACP/