L’entraîneur marocain Houcine Ammouta promet de revenir gagner un autre titre du CHAN dans deux ans

0
170

 Kinshasa, 08 fev. 2021 (ACP). –L’entraîneur marocain, Houcine Ammouta, a promis dimanche,  de revenir gagner un troisième titre d’affilé du Championnat d’Afrique des Nations dans deux ans, lors de la lconférence de presse, après la victoire de son équipe devant le Mali 2-0, en finale de la 6ème édition Cameroun 2020, au stade Ahmadou Ahidjo, à Yaoundé.

«Tout d’abord, je félicite le Mali et l’entraîneur Diane Nouhoum pour leur participation à la compétition. Atteindre la finale est un exploit. Pour nous, nous sommes venus ici avec une équipe changée à 65% et un nouveau staff. Il s’agissait donc d’écrire notre histoire et gagner pour nous-mêmes. La finale d’aujourd’hui a été difficile mais nous avons fait l’essentiel pour gagner, et je crois que nous méritons la victoire plus le trophée. Nous partons, et nous allons encore revenir dans deux ans », a-t-il promis. Son joueur  Soufiane Rahimi, 24 ans, évoluant au sein de Raja Club Athlétique a été élu meilleur joueur  de la compétition, à l’instar de Mputu Trésor en 2009, et d’Elia Mechack en 2016.

La 7ème édition se jouera donc en Algérie, probablement en 2023. De son côté, l’entraîneur malien,  Nouhoum Diané, a sportivement accepté sa défaite, et a lui aussi promis de continuer à travailler : « nous sommes venus pour remporter notre premier trophée mais avons affronté une très bonne équipe marocaine, je crois qu’ils étaient la meilleure équipe du tournoi. Le match d’aujourd’hui s’est décidé sur de petits détails, je tiens à féliciter l’entraîneur Houcine. Nous rentrons chez nous et continuons à travailler pour un meilleur futur ».

Le Maroc rejoint la RDC au tableau des vainqueurs du CHAN avec 2 titres

 Les Lions d’Atlas du Maroc ont remporté leur deuxième titre au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), dimanche, en battant les Aigles du Mali en finale 2-0, au stade Ahmadou Ahidjo, à Yaoundé, dans une finale amplement disputée. Ils rejoignent la RDC qui compte également deux titres au tableau des vainqueurs de cette compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent.

Une très belle finale qui s’est jouée en première période avec un engagement de haut niveau de part d’autre, soldée malheureusement par un score vierge 0-0. A la reprise, la finale a gardé le même rythme avec une possession de ballon marocaine jusqu’à la 69ème lorsque les S. Bouftini, d’un coup de tête violent sur une balle de corner, va ouvrir le score à la grande désolation des Maliens.

Alors que les Aigles du Mali se coupaient en mille morceaux à la recherche de l’égalisation, El Kaabi (79ème), vient mettre son équipe à l’abri de toute tentative en inscrivant le deuxième but. Les Maliens, qui pouvaient encore rêver une possible égalisation, ont vu la coupe prendre la direction du Maroc. Pendant ce temps, ce sont les Lions d’Atlas qui ont commencé à se jeter de partout sur terrain pour glaner les minutes, entrainant même l’arbitre central dans cette confusion totale sur une action au centre d’une polémique (88ème). Le Kenyan Peter a été obligé d’aller consulter la VAR, où il a eu même du mal à décider sur cette action.  Dans la foulée, c’est Samake, le défenseur malien qui va tomber victime, écopant d’un deuxième carton jaune, synonyme d’un carton rouge. Les Aigles ont terminé la rencontre en infériorité numérique.  Un sacre mérité par le Maroc, qui termine le tournoi avec un total de 15 buts marqués contre seulement 3 encaissés.  ACP/