Nord-Kivu : le gouverneur Carly Nzanzu pour l’adoption des comportements responsables face à la réapparition d’Ebola.

0
427

Goma, 08 février 2021(ACP). – Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a lancé un appel pathétique à ses administrés pour l’observation et l’adoption des comportements responsables face à la réapparition, dans la zone de santé de Biena du territoire de Lubero, de la maladie à virus Ebola.

L’observance stricte des mesures d’hygiène doit caractériser tout un chacun après la notification d’un nouveau cas testé positif, a recommandé le Chef de l’Exécutif provinciale avant d’inviter les experts nationaux ainsi que les partenaires techniques et financiers à venir appuyer les équipes de la province déjà déployées sur le terrain, pour organiser la riposte contre cette nouvelle épidémie.

Pour Carly Nzanzu Kasivita c’est en adoptant « des comportements responsables à travers la mise en œuvre des mesures de prévention » que la chaine de transmission de la maladie sera coupée et ainsi mettre à l’abri la communauté toute entière.  La maitrise de cette 12e épidémie nécessite la mutualisation des efforts par le Gouvernement est ses partenaires techniques et financiers, a estimé l’Autorité provinciale pour qui l’implication de la population s’avère de très grande nécessité.

Une délégation du ministère provincial de la Santé à pied d’œuvre à Butembo.

Le ministre provincial de la Santé au Nord-Kivu, Eugène Nzanzu Syalita, séjourne depuis le dimanche dans la ville de Butembo où il a été dépêché en vue de suivre de très près la réapparition de la maladie à virus Ebola après la confirmation d’un nouveau cas testé positif (post mortem) dans la zone de santé de Biena du territoire de Lubero.

Sur place, l’Envoyé du Gouverneur Carly Nzanzu supervise le travail fouillé déjà entrepris par la Division provinciale de la Santé à travers son antenne de Butembo où une équipe multisectorielle s’active déjà pour opposer une riposte à la première ligne contre la maladie à virus Ebola. « Il s’agit de la femme d’un survivant de la dixième épidémie d’Ebola, morte depuis le 3 Février dernier à Butembo et inhumée sans aucune sécurité sanitaire », a résumé le ministre Eugène Syalita pour qui la Province et ses partenaires de la santé, sont déjà à pied d’œuvre afin de contenir cette nouvelle épidémie d’Ebola. ACP/Kayu/KJI