Retour à Kinshasa du dernier groupe des Léopards A’ (De l’envoyé spécial de l’ACP J.E. NKONGOLO KALALA)

0
235

Kinshasa, 09 Février 2021 (ACP).- Le dernier groupe des joueurs de l’équipe nationale A’ de la République démocratique du Congo, les Léopards A’, est rentré à Kinshasa lundi soir en provenance de Douala, au Cameroun après leur mise en quarantaine.

Les trois joueurs et un membre du staff technique ont subi les derniers tests vendredi 5 février, lesquels les ont déclarés négatifs au Covid-19.

Le vice-président chargé des équipes nationales, Théobald Binamungu et le Dr Bungu Kakala Jean-Pierre, médecin des équipes nationales seniors et un membre du staff technique testé alors positif faisait partie de la délégation.

Ces joueurs faisaient partie de nombreux membres de la délégation des Léopards parmi lesquels le sélectionneur Jean Florent Ibenge Ikwange.

Déstabilisée à souhait, l’équipe nationale À’ de la RD Congo a dû faire mieux avec son effectif disponible. Les résultats des tests effectués la veille du quart de finale contre le Cameroun, brandis par un membre de l’équipe camerounaise avant d’être porté à la connaissance des Congolais mirent la puce à l’oreille de ces derniers.

Ils réagirent énergiquement et exigèrent une contre expertise à la Confédération africaine de football (CAF), à l’issue de laquelle trois joueurs étaient positifs.

Mauvaise image du Cameroun et de la CAF

 Lors de sa conférence d’après le quart de finale contre le pays hôte du 6eme Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Jean Florent Ibenge n’a pas eu sa langue en poche pour dénoncer l’attitude des responsables du football camerounais envers un pays ami, allant même plus loin en exhortant la CAF à sanctionner les coupables.

L’action nuisible des Camerounais contre les Congolais n’a pas manqué d’énerver les autres délégations présentes au CHAN, à tel point que le Maroc devint soupçonneux à l’endroit du Comité organisateur local (COL), rendu responsable de tout ce qui était décrié.

L’attitude du Maroc lors de sa demi-finale contre le Cameroun, le mercredi 3 février, et de la finale contre le Mali fait suite à ces événements malheureux, qui ne manqueront de plomber les rapports entre la CAF et les autres associations membres.

D’ailleurs, à la suite de cette ténébreuse affaire, la Fédération congolaise de football association (FECOFA) a saisi la CAF dans le but de voir les responsables subir la rigueur de la loi.

Bilan mitigé

Personne ne peut à l’heure actuelle, être susceptible de passer au peigne fin le bilan de la participation des Léopards à la 6ème édition du CHAN. Tellement ceux-ci bénéficient des circonstances atténuantes.

L’entraîneur Ibenge Ikwange n’a pas bénéficié du temps nécessaire pour monter une équipe et préparer sérieusement la compétition. Aussi, le gouvernement de la RD Congo, premier responsable de l’équipe doit planifier les choses et mettre les moyens matériels et financiers susceptibles de permettre à l’équipe de s’épanouir.

Ce qui sera fait pour les équipes nationales de football devra l’être aussi pour les équipes nationales d’autres disciplines. ACP/FNG/Cfm/GGK