La reconnaissance et l’application  effective de la Charte universelle des droits de l‘homme en RDC attendues de l’USN

0
349

Kinshasa, 10 février 2021 (ACP).- Des femmes et des enfants vulnérables membres de l’Association chrétienne des jeunes gens et Association chrétienne féminine ( YMCA-YWCA) attendent du gouvernement de l’ Union sacrée de la nation(USN), la reconnaissance effective et la mise en pratique de la Charte universelle des droits de l’homme dans son alinéa 2,  a fait savoir mercredi à l’ ACP, lors d’un entretien  dans son siège situé dans la commune de Kalamu par sa chargée du social et des technologies appropriées, Habi Ndinu.

 Pour Mme Ndinu, la Charte, en son article 2,  proclame le principe de la non-discrimination sur base du sexe, affirmant que dans le contexte spécifique de la femme congolaise, sur les plans théorique et juridique, elle n’est pas victime d’une discrimination quelconque. Elle a toutefois, poursuivi que certaines pratiques  des hommes   et les pesanteurs  socio culturels frisent la méconnaissance  du principe de la non-discrimination basée sur le sexe, avant de souligner que  parmi les actions concrètes  attendues du Président de l’Union  africaine et de son gouvernement de l’Union sacrée de la nation(USN) figurent   chez les femmes et les orphelins de YMCA.

Mme Ndinu a par ailleurs, souligné que  les mesures efficaces sont  à prendre pour contraindre  les bourreaux des lois du pays et du monde  à la reconnaissance  et à la mise application effective  du principe  de la non-discrimination afin de permettre à chaque congolaise de s’épanouir. ACP/Kayu/Nig