Le ministre des Mines ouvre un atelier sur la responsabilité de la femme dans le secteur minier

0
356

Kinshasa 10 février 2021 (ACP).- Le Ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, a ouvert mercredi à  Kinshasa, un atelier sur le rôle, la présence et la responsabilité de la femme dans le secteur minier, organisé par « Southern African Resource Watch » (SARW), dans la salle des conférences de l’hôtel Sultani, a-t-on appris du ministère des Mines.

Dans son discours d’ouverture, le ministre des Mines a affirmé que les hommes et les femmes sont tous impliqués dans l’activité minière en République démocratique du Congo (RDC) et qu’il n’y a aucune discrimination du genre à tous les niveaux. « C’est ce qui fait du secteur des mines un secteur clé porteur du développement de notre pays, bénéficiant de l’apport considérable de toutes les parties prenantes conformément à la loi minière, à savoir le gouvernement, les Partenaires Techniques et Financiers, les opérateurs miniers et même les acteurs de la société civile », a-t-il ajouté.

De ce faire, Il a rendu un  hommage au Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui ne cesse d’insister sur la place de la femme dans le développement de toutes les activités économiques de la RDC, y compris celles de l’exploitation et de la valorisation des ressources minérales.

Pour le ministre Kitobo, en dépit de la volonté du législateur congolais qui consacre l’égalité du genre et l’accès de tous à l’emploi, force est de constater que la présence des femmes dans l’Administration des mines, les entreprises minières, ainsi que les structures œuvrant dans le secteur minier, est relativement faible.  C’est pour cette raison qu’il a invité  les participants  à une profonde réflexion, susceptible d’inverser cette tendance qui laisse croire à la marginalisation de la femme dans le secteur minier de la RDC. Il a ainsi anticipé sur les conclusions des travaux, en proposant que les efforts soient consentis particulièrement dans les secteurs de l’emploi et de l’éducation pour le renforcement des capacités des femmes dans les domaines des sciences exactes et appliquées. ACP/Kayu/Nig