L’égalité du genre axée sur les jeunes filles, une priorité de l’Asbl «Ma Voisine»

0
658

Kinshasa, 11. fév.2021(ACP).- L’égalité du genre axée sur les jeunes filles constitue une priorité  pour  l’association sans but lucratif (ASBL) dénommée «Ma Voisine», indique un communiqué de cette structure parvenu jeudi à l’ACP, dans le cadre  de la Journée internationale des femmes et des filles de sciences célébrée le 11 février de chaque année.

Pour cette ASBL, c’est par l’éducation, l’encadrement, l’accompagnement et la formation de jeunes filles que l’on peut effectivement atteindre   en RDC, l’accès et l’équitable participation des femmes et des filles à la science ainsi que leur autonomisation et l’égalité des sexes.

Il s’avère impératif de mettre en œuvre des politiques efficaces et efficientes qui favorisent sans obstacle, l’initiation de jeunes filles à la recherche scientifique, aux innovations technologiques et à la participation à toutes les démarches concourant au développement durable.

La situation de la jeune fille en RDC, poursuit le communiqué, reste très alarmante entre sa privation à l’éducation de base sur la santé sexuelle et de reproduction, les violences basées sur le genre, le mariage précoce et forcé, les discriminations, les mutilations génitales féminines aussi bien que le sentiment grandissant de ne pas être considéré et protégé.

Fort malheureusement, la pandémie de la COVID-19 a de plus en plus renforcée les violences basées sur le genre dont principalement les agressions sexuelles de jeunes filles, en ayant également un impact négatif sur le travail des filles scientifiques, car à peine au début de leur carrière, et en renforçant les barrières entre hommes et femmes dans le système scientifique à cause de nouvelles politiques et initiatives pour soutenir les filles de sciences, indique le communiqué, avant de souligner que cette situation inhumaine ne favorise pas les fins assignées à la célébration de cette journée, mais par contre empire la précarité de vie de jeunes filles.

Des recommandations au président de la République et au gouvernement

De ce qui précède et considérant la pertinence de la thématique mondiale, «Ma Voisine» exhorté l’Etat congolais à mettre en œuvre des politiques nationales de développement durable impliquant la participation effective de la jeune fille congolaise des sciences   étant donné que la science et l’égalité des genres constituent un «Tout».

Elle convie les gouvernants congolais à prioriser les valeurs des aspects sociaux et des dimensions culturelles impliquant la participation effective de jeunes filles dans la science, les technologies et l’innovation pour améliorer les programmes de développement durable en RDC ;

Quant aux jeunes filles congolaises, elle encourage celles qui fréquentent les universitaires à jouer pleinement leur rôle  dans la communauté scientifique  en y apportant l’innovation et l’expertise pour le développement des techniques de la riposte contre la maladie liée au Coronavirus, tout en conviant  les jeunes filles à concourir à la diversité dans la recherche scientifique sur toute l’étendue du territoire national en vue d’élargir le bassin de chercheuses talentueuses. ACP/Fng/AWA/May