Atelier sur l’impact des objectifs de l’ITIE à Kinshasa

0
206

Kinshasa, 11 février 2021 (ACP).- La Vice-première ministre, ministre  du Plan, Elysée Munembwe a ouvert mercredi à Kinshasa, l’atelier d’analyse institutionnelle et organisationnelle sur l’impact des objectifs de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), a appris l’ACP jeudi ministère du Plan.

Pour Elysée Munembwe ce processus d’analyse devra aboutir entre autres, à un diagnostic institutionnel reflétant l’image consensuelle du comité national de l’ITIE-RDC, et aussi à l’élaboration  d’un plan de changement organisationnel pour garantir l’avenir de la mise en œuvre de l’ITIE en République démocratique du Congo.

Le coordonnateur national de l’ITIE-RDC, Jean Jacques Kayembe a, pour sa part, indiqué que ces assises constituent un cadre d’information qui va évaluer l’impact des recettes issues des ressources naturelles du vécu quotidien de la population.

« La plus grande question de l’ITIE est que les ressources naturelles puissent impacter le mieux-être du peuple  congolais. Est-ce que dans le cadre actuel nous atteignons cet objectif ? C’est cette analyse profonde qui va nous faire remarquer si réellement l’ITIE atteint son objectif qui est d’impacter positivement la vie de nos concitoyens », a-t-il déclaré.

Cet avis a été également partagé par le consultant facilitateur de l’ITIE, Toss Mukwa : «L’ITIE parle de la transparence et comme vous le savez, la transparence est une des  valeurs fondamentales pour la gouvernance, que ce soit au niveau du pays, des entreprises, de la société civile, la  transparence donne la chance de la bonne gestion et  de la diminution de la corruption. Cette transparence si elle est de plus en plus forte au niveau des  déclarations des recettes par rapport à ce qui  se fait comme production même au niveau des contrats jusqu’à la fin et surtout que cet argent aide les communautés à aller  de l’avant, ça va changer beaucoup de choses et la communauté locale peut profiter des fruits de ses ressources qui sont à sa disposition », a-t-il dit.

Cet atelier d’analyse institutionnelle et organisationnelle qui s’est ouvert mercredi et s’est clôturé le même jour, a bénéficié de l’appui technique et financier de l’USAID à travers son programme de gouvernance intégrée, rappelle-t-on. ACP/FNG/Awa