Espérance Kiema Mafuta honorée dans le livre «Combat d’une femme africaine» de René Mangangu Meran

0
376

Kenge, 11 fév. 2021 (ACP).- Le livre intitulé «Combat d’une femme africaine» de René Mangungu Meran, publié en 2020, a été présenté le week-end dernier, à Kenge,  chef  lieu de la province du Kwango, consacré  à la vie d’Espérance Kiema Mafuta, une femme leader de la chefferie Pelende-Nord, qui s’est distinguée par des actions de lutte contre  la déscolarisation de la jeune fille au profit du mariage.

Dans cet ouvrage d’une centaine de pages repartis en quatre parties, l’auteur fait l’éloge de différents combats menés par cette femme pour éradiquer certaines discriminations à l’endroit de la femme, en la présentant comme un modèle  de dévouement et de dignité pour la femme congolaise moderne.

René Mangungu affirme qu’elle constitue une fierté de la femme Yaka, par  son savoir-faire en tant que femme moderne dans un  pays en voie de développement.

Dans la première partie du livre, il rassemble les contributions originales réunies autour de l’enfance de l’actrice qui est l’histoire de son époque sur la déscolarisation de la jeune fille au profit du mariage tandis que  dans la deuxième partie, il retrace sa vie familiale, amicale, professionnelle, ses rencontres et ses combats dans les divers mouvements féministes.

S’agissant de la troisième partie, l’auteur évoque les moments de séparations douloureuses  de l’activiste avec ses proches parents et  dans la dernière partie, il parle de violences faites aux femmes, leurs conséquences sur les enfants  ainsi que les interventions d’Esperance Kiema Mafuta face à ces fléaux, durant son séjour à  l’Est de la RDC.

Comment  faire le deuil et surmonter le chagrin à l’époque moderne

En outre, René Mangungu Meran relate également la vie menée par  ce leader féministe tant en milieu professionnel que du point de vue de ses engagements à la vie associative, de ses relations avec les jeunes et  les vieux. Il mentionne aussi les douleurs et surtout les funérailles de son frère et sa sœur décédés à fleur de l’âge et ses parents qui ont divorcé. Des situations qu’il a, selon lui, présenté dans le but de soumettre aux lecteurs une réflexion sur la notion de faire le deuil et surmonter la souffrance moderne après la perte d’un être cher.

Par ailleurs, l’auteur a montré la volonté d’apprendre en suivant une scolarité prolongée. René Mangungu a indiqué dans son livre que, les femmes africaines peuvent toutefois dépasser le clivage de mariage forcé et devenir autonome et obtenir la parité afin de participer au développement de l’Afrique.

Considérant le parcours d’Espérance Kiema, depuis sa naissance jusqu’à son histoire intellectuelle et professionnelle, l’auteur a mis en lumière ses rêves, ses compétences et ses réalisations, faisant une forme d’investigation qui raconte la vie et les actions d’une femme congolaise moderne, afin d’éclairer l’histoire socioculturelle d’un pays. Pour lui, la vision idéaliste d’Esperance Kiema est celle qui exprime la nostalgie de l’éducation de base reçue en famille, où l’esprit de bonnes mœurs de politesse sont aujourd’hui remplacées par des mœurs vulgaires.

Espérance Kiema qui, jusque-là, est vivante, mère de 4 enfants, n’a jamais connu de chômage à cause de sa compétitivité dans le monde d’affaires tant privées que publiques, a souligné René Mangungu. ACP/Fng/AWA/May