Le ministre de la Santé recommande la bonne utilisation du premier laboratoire de référence du cancer

0
74

Kinshasa, 11 février 2021(ACP).- Le ministre de la Santé,  Dr Eteni Longondo, a recommandé mercredi à Kinshasa au chef du département d’anatomie pathologique  des cliniques universitaires de Kinshasa de s’approprier et d’utiliser en bon père de famille, le premier laboratoire de référence dédié à l’analyse histopathologique et moléculaire des échantillons en vue d’un traitement adapté du cancer pour le bien-être de la communauté.

Le ministre de la Santé qui formulait ces recommandations à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du premier centre national de diagnostic du cancer aux cliniques universitaires de Kinshasa, a indiqué que ce laboratoire reste un patrimoine national qui va contribuer également à la formation aussi bien des étudiants en médecine que des jeunes médecins afin de parfaire leur spécialisation sans oublier les travaux de recherche .

« Je reste persuadé que la collaboration avec Roche va s’étendre à travers les autres provinces du pays pour que les Congolais vivant à l’intérieur du pays puissent bénéficier de ce service de qualité », a-t-il dit.

Le partenariat entre le ministère de la Santé et la firme Roche ainsi qu’avec d’autres partenaires, paraétatique et privés,  permettra d’améliorer la prise en charge des malades souffrant du cancer.

Le Dr Eteni a annoncé qu’environ 1.000 malades souffrant de cancers seront pris en charge gratuitement cette année et 25 spécialistes en cancérologie seront formés. Des programmes de sensibilisation, de dépistage et des diagnostics précoces seront implanté, a indiqué le ministre de la Santé.

Dans cette optique, il a remercié le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour son implication à travers sa vision de couverture sanitaire universelle.

 Il a également salué l’engagement du gouvernement de la RDC,  par le biais de son ministère qui a créé le centre national de lutte contre le cancer.

Dans le souci d’améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients atteints de cancer, le gouvernement, grâce au partenariat avec la firme Roche, a choisi les cliniques universitaires de Kinshasa, structure tertiaire au sein de la pyramide sanitaire pour implémenter le premier laboratoire de référence dédié à l’analyse histopathologique et moléculaire des échantillons en en vue d’un traitement adapté. ACP/Fng/AWA/May