L’entraîneur Ibenge considère Bernard Morisson de Simba comme son fils

0
195

Kinshasa, 11 février 2021 (ACP).- L’entraîneur de l’AS V.Club, Jean Florent Ibenge Ikwange, a déclaré jeudi lors de la conférence de presse d’avant match au stade des Martyrs de la Pentecôte qu’il considère le Ghanéen Bernard Morisson de Simba SC de la Tanzanie comme son fils.

Ce point de vue, l’entraîneur des Dauphins noirs l’a émis en réponse à une question lui posée sur cet attaquant qui,  en 2018, était sociétaire de V.Club.

«C’est mon fils. Partout où il est passé, il ne cesse de me tenir informé de sa situation et surtout en lingala que lui, un anglophone, a appris à Kinshasa. Après V.Club, il s’est retrouvé à Orlando Pirates d’Afrique du Sud, au DC Motema Pembe de la RDC, à Young Africans de la Tanzanie et dans Simba, l’adversaire de V.Club. Il m’appelle toujours», a confié l’entraîneur des Dauphins noirs kinois avant d’ajouter : « C’est très bon comme relation interpersonnelle sur le plan humain. Vendredi, Morisson sera notre adversaire. A ce titre, nous devons l’empêcher de bien évoluer. Morisson n’est pas le seul joueur étranger parti de V.Club et qui garde de bons souvenirs du club vert et noir.

 A la CAN, nous avons rencontré l’ancien défenseur camerounais de V.Club, Mondo. A cette occasion, il avait fait un message audio à Jéremie Basilwa, son ancien co-équipier du club congolais. C’est pratiquement pareil pour d’autres anciens joueurs expatriés de V.Club. Mthuzi et Félix parlent toujours en bien de leur passage en RDC. L’exemple le plus frappant est celui du défenseur Machapa. Rentré dans son pays au Zimbabwe, il y a monté une académie pour l’encadrement des jeunes et y parle toujours en lingala ».  ACP/FNG/Awa