L’OGEFREM projette l’ouverture de ses agences à Mbuji-Mayi

0
197

Kinshasa, 11 février 2021 (ACP).- Le directeur général de l’Office de gestion de fret multimodal (OGEFREM), Patient Sayiba échangé des vues lundi  avec le gouverneur du Kasaï- Oriental, Jean Maweja, sur la possibilité d’ouvrir, dans un bref délai, ses agences dans la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, pour encadrer les opérateurs économiques de nouvelles provinces démembrées du Kasaï, a appris jeudi l’ACP de cette entreprise publique.

Selon la source, M. Sayiba a avoué à l’occasion que tous les services de l’Etat sont présents à Mbuji-Mayi, sauf l’OGREFREM.

«Dans cette belle ville de Mbuji-Mayi, tous les services sont présents à l’image de la Direction générale des douanes et accises (DGDA), la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et les autres, mais il y a un grand absent qui est l’OGREFREM. Et dans le cadre du déploiement de nos activités à travers la République démocratique du Congo (RDC), nous avons pensé que nous devons être présent dans le grand Kasaï, parce qu’il y a beaucoup d’opérateurs économiques sur place dans la province, car l’un des rôles de l’OGEFREM, est d’encadrer les opérateurs économiques», a confié le directeur général.

Pour lui, l’implantation de l’OGEFREM à Mbuji-Mayi ne devrait pas se faire au-delà de trois mois, car estime-t-il, « Il n’est pas normal que nous puissions encadrer des opérateurs économiques des autres provinces et que le grand Kasaï soit en reste. Donc nous sommes arrivés ici pour informer l’autorité provinciale du Kasaï-Oriental de l’ouverture imminente d’une agence de l’OGEFREM. Ça ne peut plus prendre beaucoup de temps, normalement toutes les dispositions sont déjà prises, nous attendons juste la levée des mesures conservatoires prises par la présidence de la République pour déclencher l’ouverture de notre représentation ». ACP/ENG/Awa