L’ONG YMAE félicite l’EPST pour l’institutionnalisation de l’enseignement à distance en RDC

0
422

Kinshasa, 12 février 2021 (ACP).- Le Secrétaire général de l’ONG « The Young men action for education (YMAE) » Serge Bondedi Eleyi a félicité vendredi, au cours d’un entretien avec l’ACP dans la commune de la Gombe, le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) pour l’institutionnalisation de l’enseignement à distance en République démocratique du Congo (RDC).

« C’est un grand pas pour l’YMAE d’autant plus que la publication de cet arrêté permet de mettre en place le cadre institutionnel regroupant les différents acteurs éducatifs qui auront pour tâche de proposer les politiques concrètes en matière de l’organisation de l’enseignement à distance. Donc, par cet arrêté, le ministère rend officiel l’enseignement à distance comme une autre forme d’apprentissage  dans notre système éducatif », a-t-il souligné.

M.Bondedi a, à cet effet indiqué que ce cadre institutionnel aura plusieurs objectifs à poursuivre entre autres doter le ministère d’une stratégie de l’enseignement à distance, garantir l’équité dans la mise à niveau des apprenants par l’uniformisation des modes opératoires et l’affectation des ressources en fonction des besoins et des spécificités contextuelle. A cela s’ajoute la redynamisation et systématisation des activités de l’enseignement à distance par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Quelques avantages liés à l’enseignement à distance

Par ailleurs, le SG de l’ONG « YMAE » a énuméré quelques avantages liés à l’enseignement à distance au sein de notre système éducatif notamment la passation des évaluations à distance et la participation aux cours en cas d’empêchement.

« Dans les prochains jours, les enfants peuvent être désormais évalué à distance, c’est-à-dire que l’élève qui pour des raisons évidentes, ne s’est pas rendu à l’école, sera évaluer par l’enseignant peu importe le lieu dans lequel il se trouve. Donc, l’absence fondée pendant les évaluations ou les cours ne constitueront plus un obstacle », a-t-il fait savoir avant d’éclairer que ce type d’enseignement ne se limite pas seulement dans des situations d’urgence, des calamités ou en zones de conflits mais cela les  permettra de revenir autant de fois qu’ils voudront aux contenus de leurs leçons pour une meilleure compréhension.

Il sied de rappeler qu’en date du 14 octobre dernier dans la commune de la Gombe,  l’ONG « YMAE » avait organisé une journée de sensibilisation et de mobilisation sur l’enseignement à distance par les NTIC en RDC. Cette journée avait pour thème : «Promouvoir l’enseignement à distance et ouvert pour améliorer la qualité des apprentissages, la résilience des écoles face aux catastrophes et lutter efficacement contre la rupture des apprentissages en situation d’urgence et en zone de conflit». Plusieurs experts du secteur de l’éducation avaient pris part à cette activité notamment ceux du ministère de l’EPST, des organisations de la société civile, des partenaires techniques et financiers, les syndicats des enseignants et les professionnels des médias. ACP/Kayu/Nig