L’UE abaisse ses prévisions  de croissance pour 2021 mais s’attend à un rebond

0
200

Kinshasa, 12 février 2021 (ACP).- Le L‘Union européenne (UE) a abaissé jeudi ses prévisions de croissance pour 2021 alors que l’Europe reste sous l’emprise de la pandémie de COVID-19. Cependant, elle s’attend à un fort rebond plus tôt qu’elle ne l’avait prédit.

Selon la Commission européenne, la croissance du produit intérieur brut (PIB) dans les 19 pays qui utilisent l’euro, la monnaie unique européenne, devrait atteindre 3,8% cette année, contre une prévision de 4,2% en novembre dernier. Les Prévisions économiques de l’hiver 2021 tablaient sur une croissance de l’économie de l’Union européenne de 3,7% en 2021 et de 3,9% en 2022. La commission a ajouté que les économies européennes devraient atteindre leurs niveaux de production d’avant la crise plus tôt que prévu dans les Prévisions économiques de l’automne 2020, en grande partie en raison de la dynamique de croissance plus forte que prévue au second semestre 2021 et en 2022.

La recrudescence du nombre de cas de COVID-19, ainsi que l’apparition de nouvelles souches plus contagieuses ont conduit à l’imposition de davantage de mesures de confinement, mais le lancement de programmes de vaccination dans toute l’Union européenne « fournit des raisons d’un optimisme prudent », a également noté la commission. « Alors que de plus en plus de personnes seront vaccinées au cours des prochains mois, un assouplissement des mesures de confinement devrait permettre un rebond plus fort au printemps et en été », a déclaré le commissaire à l’économie Paolo Gentiloni dans un communiqué, ajoutant que l’économie de l’UE devrait revenir aux niveaux de PIB d’avant la pandémie en 2022, « plus tôt que prévu ». « Les Européens vivent des temps difficiles. Pourtant, il y a de la lumière au bout du tunnel », a-t-il souligné. La commission a toutefois mis en garde contre le fait que les prévisions demeuraient très incertaines et reposaient sur l’hypothèse que les mesures de confinement resteraient strictes et progressivement assouplies.

En revanche, la pandémie pourrait aussi s’avérer plus persistante ou plus grave, entraînant alors des retards dans le déploiement des programmes de vaccination et des reports dans l’assouplissement des mesures de confinement Un état d’urgence d’un an a été déclaré au Myanmar après que M. U Win Myint et Mme Aung San Suu Kyi ont été arrêtés par l’armée le 1er février.

Les militaires avaient demandé le report de nouvelles sessions parlementaires, alléguant une fraude électorale massive lors des élections générales de novembre 2020, qui ont vu la Ligue nationale pour la démocratie remporter une majorité de sièges dans les deux chambres du Parlement. La Commission électorale de l’Union du Myanmar a rejeté cette allégation. ACP/Kayu/Nig