Une thèse de doctorat sur le système de sécurité collective  de la conférence internationale de  Région des grands lacs

0
223

Kinshasa, 12 février 2021 (ACP).- Le chef de travaux Martin Ziakwau Lembisa a été proclamé jeudi docteur en relations internationales à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) avec la mention « grande distinction » à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée « Le système de sécurité collective de la conférence internationale sur la région des grands lacs à l’épreuve de la situation sécuritaire en République démocratique du Congo ».

Martin Ziakwau a indiqué que son  étude doctorale se rapporte au système de sécurité collective de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL), lequel est mis au défi par la situation sécuritaire en RDC  dont l’Est du territoire est en proie à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers. La CIRGL est le mécanisme régional de suivi de la mise en œuvre par les signataires du Pacte sur la sécurité, la stabilité  et le développement dans la région des Grands lacs, signé le 15 décembre 2006 à Nairobi (Kenya), a-t-il dit.

Il a souligné que ce Pacte est  assorti de dix Protocoles dont celui de con agression  et de défense mutuelle dans la région des Grands lacs qui vise à éliminer les menaces qui pèsent sur la paix , la sécurité , la stabilité  et le développement durable de ladite région  par le biais de sécurité collective.

Cette thèse a postulé pour un système de sécurité collective qui est tributaire de la « convergence  géopolitique ».  Le système de sécurité collective, a –t-il soutenu,   est un  cadre de coopération multilatérale au sein duquel les Etats membres interagissent dans le but d’assurer mutuellement la sécurité en renonçant de recourir à l’usage de la force  et en se promettant l’assistance mutuelle pour riposter  à l’usage de la force dont l’une des parties serait victime.

Nécessité d’une convergence géopolitique

Cette thèse a souligné la nécessité d’une convergence géopolitique dans  la région des Grands lacs permettant d’en ressortir  et d’en expliquer le sens. Cette notion, a-t-il précisé, désigne  le rapprochement de représentations, de perceptions  des acteurs sociaux en fonction desquelles ils résolvent et agissent dans la conjugaison  et la coordination de leurs efforts afin de parvenir à un but sécuritaire  commun.

Martin Ziakwau a relevé que cette convergence géopolitique  découle de champ idéel des acteurs dont l’objectivation suscite des communautés économiques régionales et des mécanismes régionaux pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits. Les professeurs Gaspard Diur Katond , Félicien Lukiana Mabondo, Gesvais Ntirumenyerwa et l’ancien recteur de l’IFASIC Kitima, ont été respectivement , promoteur,  co-promoteurs et membre du jury.

Le secrétaire général académique de l’UNIKIN, le Pr Eustache Banza Nsomwe, a présidé cette séance académique. ACP/Kayu/Nig