Des cas de tracasseries financières dénoncés sur l’axe routier Kasongo-Salamabila

0
290

 Kindu,  13 février 2021(ACP).-  Des usagers de l’axe routier Kasongo-Salamabila, long de 135 kilomètres, situé dans la partie Sud de la Province du Maniema,  ont récemment  dénoncé des cas de tracasseries financières dont ils sont victimes ce dernier temps de la part des services publics dont des éléments des FARDC ainsi que des agents de la DGM, et du Transcom commis à de différentes barrières érigées tout au long dudit axe routier, a appris l’ACP.

Selon la source, des agents de ces services exigent aux pauvres paysans en quêtent du pain quotidien, détenteurs ou non de la carte d’électeur, non seulement des sommes d’argent allant de 5000Fcs à 10000Fcs pour les motocyclistes et de 1000Fcs à 2000Fcs aux piétons,  mais aussi des produits de récolte de leurs champs, notamment, le paddy, des racines de manioc, des arachides et autres épis de maïs.

Faute de payer cet «impôt», des usagers de cet axe routier sont soumis à la flagellation et autres actes dégradants et déshumanisants avant tout passage à ces barrières maintes fois supprimées par l’autorité provinciale mais ouvertes le lendemain de leur suppression par ces-mêmes services.  ACP/CL/KJI