Nord-Kivu : plaidoyer sur la problématique de la sécurisation foncière en territoire de Masisi

0
291

Goma,  13 Février 2021 (ACP).- L’Union Congolaise des Femmes des Médias (Ucofem) du Nord-Kivu, que dirige Mme Florence Kavira, a organisé à Goma du 11 au 12 février prochain, un atelier provincial de plaidoyer sur la problématique de la sécurisation foncière en territoire de Masisi, en province du Nord-Kivu, dans le cadre du projet d’appui aux réseaux des femmes pour diriger la prévention des conflits en RDC, un projet mis en œuvre depuis mars 2020 .

Selon les organisateurs de cet atelier de deux jours, dont l’Ucofem, Internews et Ukaid, il s’est agi d’une activité de plaidoyer auprès des autorités tant territoriales que provinciales afin d’envisager et proposer des solutions idoines une façon non seulement d’instaurer l’autorité de l’Etat dans le territoire de Masisi, mais aussi pour remettre la population de cette entité dans ses droits.

Le ministre provincial des affaires foncières, représenté par son directeur du cabinet, M. Jacques Kambale Biraimbovote, a révélé au cours de cse assises que le gouvernement provincial va s’impliquer dans la résolution des conflits fonciers en territoire de Masisi et va doter la province d’une politique provinciale document-programme des gestions pré-visionnaires des terres et des espaces.

Selon Jacques Kambale, cette politique aura entre autre comme segment l’assainissement du secteur foncier à travers la modernisation et la sécurisation des titres de propriétés par la numérisation  ainsi que la responsabilisation des conservateurs des titres immobiliers pour tout acte répréhensible dans l’exercice de leur fonction.

Le territoire de Masisi, à l’instar de la province du Nord-Kivu et du pays en général, connais une instabilité requirante sur le plan politique et socio-économique avec une conséquence fâcheuse sur le secteur foncier, a-t-il poursuivi.  Cette instabilité constitue un des facteurs de taille à la paix nationale et locale, à la sécurité et à la croissance économique  dans cette entité. Le gouvernement à travers le ministère des affaires foncières, a promis d’y apporter des solutions adéquates à cette problématique, a-t-il conclu.

Par contre, le chef du projet d’Appui aux réseaux des femmes pour diriger la prévention des conflits, Mme Pascaline Faida Maghendo, a révélé que ce projet couvre quatre provinces, notamment le Nord Kivu, Sud Kivu, Ituri et Tanganyika avec comme objectif principal de lancer la femme congolaise dans la prévention des conflits en RDC.

Dans le contexte économique du pays, Internews plaide auprès du gouvernement pour la révision de la nomenclature en milieu rural du coût de titre foncier et offrir le droit d’accès à la sécurisation foncière à la population démunis en général et de Masisi en particulier, a-t-elle émis le vœu de voir. ACP/Kayu