King Kester Emeneya, un modèle en art musical congolais selon Guy Moller

0
454

Kinshasa, 14 février 2021 (ACP).- L’artiste-musicien Jean Baptiste Emeneya Mubiala, King Kester Emeneya  constitue un modèle pour la jeunesse en matière d’art musical congolais, a indiqué  samedi, au cours d’un échange avec l’ACP, un des  membres de son orchestre «Victoria Eleison», le chanteur Guy Moller, à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire de  la mort de cette personnalité musicale.

Il a fait savoir que King Kester est parmi les grands musiciens de la RDC ayant marqué le temps par leur savoir faire, affirmant qu’il fut notamment  le premier à introduire  le piano  sur la scène musicale congolaise. Ce qui lui permit d’imposer un style de musique hors pair pendant plusieurs années.

 Il a su également imposer un look vestimentaire distinctif  de gens de son époque, particulièrement son modèle de coiffure et d’habillement, sans oublier son style parlé qui a donné lieu à une nouvelle forme d’argo kinois dénommé le «Langila».

Un autre souvenir de King Kester est qu’il n’avait pas besoin d’accueillir un artiste de renom au sein de son groupe musical, plutôt qu’il encadrait tous  les membres de son  orchestre, dans l’optique de faire d’eux des  artistes professionnels à partir de  leurs  talents naturels, a reconnu Guy Moller.

Bien que disparu, Kester Emeneya  n’a pas laissé ses melomans orphélins, car il a laissé un groupe d’enfants  talentueux que compose le «Victoria Eleison» avec comme charge de pérenniser sa production musicale et son idéologie, a déclaré Guy Moller, ajoutant qu’à travers leurs œuvres, ces mélomanes auront à dénicher les timbres vocaux et  les mélodies hérités  de King Kester.

Il a à cette occasion plaidé  pour lancer un message  de plaidoyer auprès du gouvernement, en faveur de l’érection d’ un monument  moderne en   la mémoire  de cette icône  de la musique congolaise, dans la ville de Kinshasa ou encore dans la ville de Kikwit, dans le Kwilu, sa province d’origine.

Né le 23 novembre 1956 à Kikwit, Jean Baptiste Emeneya Mubiala a eu un parcours riche et élogieux. A dix-sept ans, Jean Emeneya intègre le groupe les Anges Noirs avec Lidjo Kwempa, alors qu’il est élève à l’Institut Don Bosco de Kikwit. On retiendra ses débuts dans la chorale de son école primaire Saint Paul à la paroisse Sainte Marie de Kikwit. En 1970, Il a chanté aux côtés de Mopero et Gina Efonge, son idole, avant d’effectuer un passage dans Viva la Musica entre 1978 et 1982.

Il est décédé le 13 février 2014 à Kinshasa de suite d’une maladie. ACP/CL /May