L’ACAJ pour une structure indépendante d’analyse des candidatures au prochain gouvernement

0
200

Kinshasa, 15 février 2021 (ACP).- Le président de l’Association congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ),  Georges Kapiamba, a proposé au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  la création d’une structure ponctuelle et indépendante afin d’analyser les candidatures au prochain gouvernement de la République

Georges Kapiamba qui l’a dit dans une correspondance adressée au Chef de l’Etat dont une copie est parvenue lundi, à l’ACP, a suggéré une sélection rigoureuse.

« En vue de garantir un processus objectif et efficient, nous proposons la création ainsi que la mise en place, sous votre haute autorité, d’une structure ponctuelle et indépendante qui aura pour tâche spécifique, la réception et l’étude des candidatures proposées aux différents postes par les entités membres de l’Union sacrée de la nation », a indiqué Me Kapiamba.

Il souhaite que les membres de cette association ne fassent acte de candidature à aucun des postes en jeu.

Pour les postes à pourvoir, a-t-il poursuivi, les prétendants doivent impérativement avoir une connaissance suffisante du ministère ou l’institution convoitée soit pour y avoir presté directement, soit pour avoir évolué dans un secteur d’activités nationales ayant un lien objectif et direct avec le poste brigué.

« Pour ce qui concerne particulièrement les entreprises et établissements publics, un dosage savant devrait être réalisé entre les fils-maisons et d’autres, sans oublier la prise en compte de l’équilibre régional », a-t-il proposé.

Pour Georges Kapiamba, l’alternance politique doit revêtir un sens, à savoir, l’engagement qu’aucun individu ou groupe d’individus quel qu’il soit, ne peut s’affranchir du respect de la Constitution.

La nomination du nouveau gouvernement et la mise en place attendue au sein des entreprises et organismes publics constituent selon lui, le trou de la serrure à travers lequel les Congolais vont scruter la volonté du Chef de l’État de matérialiser, à travers l’Union sacrée de la nation, le testament politique d’Étienne Tshisekedi résumé dans le slogan « le peuple d’abord ».

Il a, par ailleurs, exhorté le Chef de l’Etat à respecter son engagement face à la population à travers le nouveau gouvernement de l’Union sacrée de la nation. ACP/kayu