La société NGGE mis en cause dans la construction du tronçon routier Masisi-Walikale

0
76

Goma, 17 février 2021(ACP).- Le député provincial, Prince Kihangi Chamwami, élu de Walikale et Président du caucus des députés de Walikale et Masisi, a, au cours d’une interview accordée à la presse lundi, mis en cause la société Na Gender group Engenering (NGGR), chargée de la construction du tronçon routier Masisi-Walikale, long d’environ 300 (trois cents) km.

Selon lui, cette société a déjà étalé ses limites par le retard déplorable mis dans le déroulement des travaux y relatifs, à forte raison que, à l’espace de trois mois du lancement desdits travaux rien de consistant n’y est déjà observé.

Les cantonniers commis pour l’exécution des travaux, a-t-il indiqué, ne font que se plaindre au jour le jour, par le fait de ne pas être payés, pendant qu’ils sont en plein exécution du projet.

Il a ensuite décrié les raisons qu’il a qualifiées de dilatoires, avancées par les responsables de l’entreprise selon lesquelles, les pannes récurrentes des machines observées durant l’exercice du travail et la non exonération font qu’ils ne soient pas capable de dédouaner à temps le matériel acheté à l’étranger.

L’élu de Walikale a enfin envisagé une descente sur le terrain pour vérifier les allégations faites par la société NGGE. ACP/Kayu/KJI/CKM