L’excès de vitamine D sous forme des compléments alimentaires expose les enfants à l’hypercalcémie sévère, selon un médecin

0
236

Kinshasa, 17 février 2021(ACP).- Le Dr Emmani Mango, pédiatre à l’hôpital général de référence de Kintambo, a indiqué lors d’un entretien mercredi avec l’ACP que le surdosage lié à la prise de vitamine D sous forme des compléments alimentaires expose les nourrissons à l’hypercalcémie sévère, recommandant ainsi de privilégier les médicaments en goutte.

Selon le Dr Mango, si la vitamine D est indispensable à la croissance des os chez l’enfant et prescrite ainsi dès la naissance en prévention du rachitisme, elle peut aussi être dangereuse en excès. Les doses plus de deux fois supérieures à celle recommandée, entraînent un risque d’hypercalcémie.

L’hypercalcémie se traduit par un taux excessif de calcium dans le sang, qui peut avoir des conséquences graves, telles qu’une atteinte rénale avec des dépôts de calcium dans le rein. Elle se manifeste généralement par un syndrome clinique associant une fatigue, une perte d’appétit et de poids, des troubles digestifs avec douleurs abdominales, nausées voire vomissements, des urines quotidiennes augmentées et une soif, une baisse de force musculaire et parfois une confusion mentale.

A en croire le Dr Mango, il existe des risques réels de surdosage favorisés par des concentrations élevées, en cas de mauvaise lecture de l’étiquette des compléments alimentaires ou d’association de compléments alimentaires entre eux.

Il a recommandé donc aux prescripteurs de toujours privilégier l’utilisation d’un médicament par rapport à celle d’un complément alimentaire, tant au regard du bénéfice attendu que du risque, particulièrement chez le jeune enfant.  ACP/Kayu/KJI/CKM