L’ONU appelle à un financement stable et prévisible pour le maintien de la paix au Sahel

0
161

Kinshasa, 17 février 2021 (ACP).- Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé mardi, dans message vidéo préenregistré pour le sommet du G5 Sahel organisé à N’Djamena au Tchad, à un financement stable et prévisible pour le maintien de la paix au Sahel, ont annoncé mercredi les médias internationaux.

Selon les sources, le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déclaré que les opérations africaines de soutien à la paix et de lutte contre le terrorisme devaient recevoir un mandat du Conseil de sécurité des Nations Unies et un financement durable.

Le G5 Sahel, qui regroupe le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger, a un rôle clé à jouer dans le traitement de la situation sécuritaire et humanitaire désastreuse dans la région. Dans ce contexte, la Force conjointe du G5 Sahel doit bénéficier d’un financement stable et prévisible, a-t-il déclaré.

Il y a plus de deux millions de personnes déplacées et des millions d’autres confrontées à une insécurité alimentaire aiguë. Tout cela dans le contexte d’une crise climatique majeure. Le COVID-19 a exacerbé les vulnérabilités existantes, y compris les défis économiques et sanitaires, et a poussé plus de six millions de personnes dans l’extrême pauvreté, a noté le chef de l’ONU.

La nature multidimensionnelle et interdépendante des nombreux défis rend nécessaire de s’attaquer aux causes profondes des conflits, a déclaré M. Guterres.

Au-delà de la seule réponse en matière de sécurité, le développement, l’état de droit et la bonne gouvernance sont les pierres angulaires de la stabilité dans la région. Les gouvernements doivent regagner la confiance de leurs citoyens, et les Nations Unies sont déterminées à soutenir tous les efforts dans ce sens, a-t-il souligné. ACP/kayu/CKM/KJI