Paris n’envisage pas réduire dans l’immédiat ses effectifs militaires au Sahel

0
161

Kinshasa, 17 février 2021 (ACP).- Le président français Emmanuel Macron, qui a participé par visioconférence au sommet du G5 Sahel organisé à N’Djamena, au Tchad, a affirmé mardi que son pays n’envisage pas réduire dans l’immédiat ses effectifs militaires déployés au Sahel, ont annoncé mercredi les médias internationaux.

 Le chef de l’Etat français a noté que ‘’des évolutions sans doute significatives seront apportées à notre dispositif militaire au Sahel en temps voulu, mais elles n’interviendront pas dans l’immédiat », ajoutant qu’il serait « paradoxal d’affaiblir notre dispositif au moment où nous disposons d’un alignement politique et militaire favorable à la réalisation de nos objectifs ».

Ce nouveau sommet du G5 Sahel était l’occasion de revenir sur les évolutions de la lutte contre le terrorisme dans la région au cours de l’année écoulée, depuis le précédent sommet du G5 Sahel à Pau, en France, en janvier 2020.

M. Macron a souligné l’obtention « de véritables résultats » dans « la zone des trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, ajoutant que le groupe Etat islamique dans le grand Sahara avait perdu son emprise et subi de nombreuses pertes.

La mobilisation internationale en faveur du Sahel « n’a au fond jamais été aussi puissante », a estimé le chef de l’Etat français, rappelant l’engagement des armées des pays de l’Union européenne rassemblées au sein de la Task Force Takuba.

Il y a actuellement 5.100 militaires français engagés au Sahel dans le cadre de l’opération « Barkhane ». Depuis 2013, 50 militaires français sont morts en opération au Sahel. ACP/kayu/CKM/KJI