L’UE promet de s’impliquer dans les grands projets du mandat de Tshisekedi

0
357

Kinshasa, 18 février 2021 (ACP).- L’Union européenne (UE) a promis de s’impliquer dans les grands projets inscrits au mandat du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, notamment la gratuité de l’enseignement de base ainsi que la construction des barrages hydroélectriques, des routes et des ponts de même que le soutien majeur dans les efforts de la pacification de l’Est du pays.

Selon la presse présidentielle, le président du Conseil européen, Charles Michel, l’a indiqué au cours d’un échange qu’il a eu jeudi, en visioconférence avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président en exercice de l’Union africaine (UA).

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a obtenu  les encouragements de Charles Michel au cours de cette entrevue qui a tourné autour de la coopération multilatérale et bilatérale entre l’Union africaine et l’Union européenne.

Le  Chef de l’Etat avait également fait un bref aperçu de la situation  politique actuelle au pays avec la  nomination  du nouveau Premier ministre et les réformes institutionnelles en cours ayant abouti à la création de l’Union Sacrée de la Nation.

Sur le plan multilatéral, les deux personnalités ont plaidé pour le renforcement et la redynamisation des relations entre l’Union européenne et l’Union africaine,  chose qui va se concrétiser lors du sommet qui réunira  les deux organisations continentales, probablement au mois de juin ou septembre prochain, au regard de l’évolution de la pandémie de COVID-19.

Les deux personnalités envisagent une réunion en présentiel au deuxième semestre de cette année tout en espérant que les efforts tous azimuts pour endiguer la pandémie de COVID-19 porteront des fruits.

La problématique de l’appui de l’UE à la fourniture des vaccins en Afrique au cours du mandat africain du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a aussi été évoquée.

A ce sujet, le président du Conseil européen a fait part à son interlocuteur de la décision prise par les Chefs d’Etat africains au cours du 34ème sommet, de valider le lancement des programmes de vaccination contre le COVID-19 sur le continent.

En prévision du sommet UE-UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Charles Michel ont aussi abordé la question des dettes des Etats africains lourdement affectés du fait de la COVID-19.

Charles Michel a rassuré son interlocuteur du soutien de l’Union Européenne à la concrétisation du sommet UE-UA au cours de sa mandature.

Le Sommet des chefs d’État et de gouvernements de l’Union européenne et de l’Union africaine ont traditionnellement lieu tous les trois ans, en Afrique ou en Europe. Ce Sommet sert à évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre des engagements, ainsi qu’à définir les orientations politiques pour la suite du partenariat.

Le dernier sommet, le 5ème, s’était tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, les 29 et 30 novembre 2017. Le 6ème sommet, auquel devrait prendre part Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en tant que Président en exercice de l’UA, aurait du avoir lieu les 28 et 29 Octobre 2020 a été reporté à 2021. Un délai qui pourrait permettre à l’UA d’avancer sur le dossier de la ZLECA, mais aussi de prendre en compte la pandémie de la Covid-19 qui a bouleversé plusieurs calendriers et rendez-vous.

Dans un premier temps, le prédécesseur du Président en exercice actuel de l’UA avait proposé l’organisation d’un sommet virtuel, mais cette proposition a été rejetée dans la mesure où, selon un groupe des responsables, ce genre d’événement offre une occasion des échanges en face à face et que plusieurs sujets méritent une rencontre en bonne et due forme. Surtout lorsque le rendez-vous n’a lieu que tous les 3 ans.

Notons que l’évolution du vaccin contre le Coronavirus, une fois positive, la date du ce 6ème sommet ne tardera pas à être fixée ainsi que le lieu.

Le Président Félix Tshisekedi a pris les commandes de l’Union Africaine (UA) en marge de l’ouverture de la 34ème session de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation continentale, le 6 février 2021.

Il a succédé, à ce poste, au président sud-africain Cyril Ramaphosa.

S’adressant à une assemblée virtuelle de Chefs d’État et de gouvernement lors de ce sommet de deux jours, le Président Tshisekedi avait déclaré que ses priorités seraient de s’attaquer à la pandémie de la COVID-19, d’accélérer la mise en place de la Zone de libre-échange du continent africain (ZLECAf) et de favoriser la paix et la sécurité sur le continent.

L’Union africaine (UA) est une organisation continentale à laquelle ont adhéré les 55 États membres qui composent le continent africain. Elle a été officiellement fondée en 2002 pour prendre le relais de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA, 1963-1999).

ACP/GGK