Des femmes plaident pour une  représentation paritaire au sein des institutions

0
203

Kinshasa, 19 février 2021 (ACP).- Les femmes congolaises de la société civile ont plaidé, à travers une déclaration faite vendredi, et dont l’ACP s’est procurée une copie, pour la prise en compte de leurs désidératas notamment leur participation effective dans la gestion au sein des institutions publiques, dans le cadre du respect du quota paritaire avec leurs collègues hommes conformément à la Constitution.

Sans cette déclaration, les femmes se disent frustrées car malgré de nombreuses promesses les inégalités  dans la représentation des institutions persistent parce qu’elles ne sont pas associées dans le choix des animateurs de ces différentes structures. Face à ‘’cette injustice’’, elles appellent le Chef de l’État à tenir ses engagements répétés d’honorer  son engagement lors de son discours d’investiture le 24 janvier 2019, au cours duquel il a promis d’exploiter toutes les compétences congolaises particulièrement des femmes et jeunes filles.

Pour actrices, rien n’est encore tard dans la mesure où il y a des échéances et des occasions pour satisfaire leurs préoccupations, allusion faite aux candidates au bureau du sénat, au gouvernement de l’Union sacrée de la nation, au portefeuille de l’Etat. Les femmes ont enfin réaffirmé leur soutien au nouveau premier ministre qui avait promis dans son premier message, au sortir de l’audience lui accordée par le président de la république de travailler avec tout le monde dont les femmes et les jeunes. ACP/Kayu/NiG