Ituri : les femmes leaders estiment la situation sécuritaire comme priorité de priorités pour le prochain gouvernement

0
304

Bunia, 19 février 2021 (ACP).- Les femmes leaders de l’Ituri ont estimé jeudi que la situation sécuritaire de leur province doit être une priorité de priorités pour le prochain gouvernement du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, lors de la première réunion préparatoire de l’arrivée de la première dame Denise Nyakeru.

Abordée par l’ACP la conseillère du gouverneur de province en charge du genre,famille, enfant et affaires humanitaires Jeanne Alasha Bahemurwaki a déclaré que la pacification de la partie Est de la République Démocratique du Congo en général et de l’lturi en particulier doit être la première mission du futur exécutif national étant donné que les femmes et les enfants souffrent énormément parce que, a-t-elle martelé, elles sont victimes de viols, de déplacement forcé avec des conséquences néfastes sur d’autres aspects de leur vie.

Préparatifs de la journée du 08 mars

Par ailleurs s’agissant de préparatifs de la journée du 08 mars dont les femmes de l’Ituri seront honorées par la présence de la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi, elle a expliqué que les  femmes de différents secteurs politique, social et entrepreneurs se sont réunies au cours de cette même rencontre pour cette fin

Dr Jeanne Alasha a indiqué que plusieurs activités sont prévues en marge de cette journée notamment ; la tenue d’une conférence à Bunia qui sera animée par la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi, l’organisation de conférences à travers les territoires, la visite des femmes déplacées pour les sensibiliser par rapport au droits de la femme et aussi des activités de solidarité avec les autres femmes.  Au cours de cette activité ces femmes ont également parlé de la participation de la femme lturienne dans le prochain gouvernement qui sera investi probablement au mois de mars.

Elles ont émis le vœu de voir le premier ministre nommé des femmes à des postes clés comme dans le gouvernement sortant où il y a la présence d’une femme à la tête du ministère des affaires étrangères, l’autre à la fonction publique ainsi qu’au ministère du Plan et autres.  En plus de la forte présence de femmes dans le prochain gouvernement les femmes leaders ont plaidé pour que le premier ministre via son gouvernement puisse s’investir davantage dans le secteur de l’économie afin de bouster ce secteur important de la vie nationale parce que ont-elles martelé sans une activité  même la femme ne peut pas avoir la capacité de s’autonomiser.  ACP/Kayu/NiG