Un médecin exhorte  les parents à échanger avec leur progéniture  sur des intimités

0
363

Kinshasa, 19 février 2021 (ACP).- Dr Françoise Kunganda, médecin généraliste au centre de santé « Providence », dans la commune de Kimbanseke exhorte les parents à échanger régulièrement avec leurs filles sur des sujets relatifs à l’intimité pour éviter qu’elles soient informées à travers l’éducation diffuse qui engendre beaucoup de dangers.

Selon Dr Françoise Kunganda qui s’est confiée lors d’un entretien vendredi avec l’ACP indique que tous les sujets doivent être abordés dont particulièrement   la contraception  qui n’est pas une affaire essentiellement de filles. Pour elle,  ,les garçons aussi sont concernés et doivent en discuter en famille pour ne pas leur donner l’occasion de découvrir la profondeur de cette matière sensible auprès des partenaires .

Pour la femme à la blouse blanche, la procréation est une bénédiction divine et doit s’inscrire  dans un contexte de responsabilité assumée. Elle a ajouté en disant qu’en cas de déraillement, cela devient un handicap et son extension impacte aussi le fonctionnement de la cité.

Dr Françoise Kunganda a expliqué qu’actuellement, la situation socio- économique, la santé de la fille – mère  sont  mises à rude épreuve. Ajouter à cela, des situations liées aux coutumes et aux tabous  qui ne contribuent pas à une éducation complète des filles et des garçons obligés de s’informer dans la rue, à travers les réseaux sociaux et les expériences des collègues.

Selon elle, s’il y a un raté  dans un échange  intimité au sein de la famille, le risque d’une grossesse non désirée est proche. Pour ce faire, le médecin encourage les  parents à dialoguer souvent avec leurs enfants afin de leur prodiguer des conseils   et leur demander de s’abstenir pour un meilleur avenir. ACP/Kayu/NiG