Le ministre Guy Mikulu met en service le pont Mamonambwa à Kimbanseke

0
234

Kinshasa, 21 février 2021 (ACP). Le ministre du Développement rural, Guy Mikulu Pombo, a mis en service jeudi, le pont Mamonambwa, dans la commune de Kimbanseke, construit par les ingénieurs de l’Office des voies de desserte agricole(OVDA) du ministère du Développement rurale ,sur financement de Fond national d’entretien routier(FONER) pour un montant de 59 .718, 30 dollars américains.

Le ministre  Guy Mikulu Pombo  a, à cette occasion, mis en exergue le rôle du ministère du Développement rural  dans l’amélioration de cadre et des conditions de vie des populations vivant dans les milieux ruraux et périurbains.

«En tant que ministre du Développement rural, ma mission principale est d’améliorer le cadre et les conditions de vie de la population qui vit dans le monde rural et périurbain», a-t-il indiqué, ajoutant que c’est un motif de satisfaction pour lui d’avoir accompli une partie de ses objectifs d’améliorer le cadre et les conditions de vie des populations qui vivent dans les milieux ruraux et périurbains.

«Nous avons fait le travail que le Président de la République Félix Tshisekedi  nous avait donné. Aujourd’hui nous sommes dans le quartier Mamonambwa, il y a la route que le gouvernement a construit vers Ndjoko (à Mikondo), c’est ce pont qui relie les deux tronçons. Il était important de rétablir ce pont (construit en 1960 par les Belges et détruit depuis près de 40 ans) avant de poser d’autres actions dans ce quartier, pour permettre les forages d’eaux, l’électrification rurale», a-t-il argué, soulignant que c’est le pari gagné parce qu’il avait donné  aux ingénieurs de l’OVDA 14 jours pour construire ce pont et ils ont fait en régie 20 jours.

Le pont, a-t-il affirmé, est construit dans les règles d’art en respectant toutes les prescriptions techniques.

«Je pense que c’est une bonne chose et le quartier est maintenant désenclaver et peut se développer sans problème», a  également indiqué le ministre Guy Mikulu, annonçant qu’après qu’après le pont, les écoles, l’électricité, les hôpitaux, l’eau potable seront au rendez-vous pour le développement du quartier.

Le ministre a également précisé que  la construction de ce pont entre dans le cadre des travaux de réhabilitation et d’entretien des routes de desserte agricole initiés par son ministère.

Pour d’autres entités enclavées qui n’ont pas eu la chance de bénéficier des ponts comme celui de Mamonambwa, le ministre Guy Mikulu Pombo  a indiqué que son ministère a tout un programme pour les doter des infrastructures appropriées pour leur développement.

«Nous avons un programme, nous nous inscrivons dans la vision du Président de la Républiqued’améliorerles conditions de vie dans tous les milieux ruraux, en fonction de ce que nous avons comme moyens»,a-t-il encore dit, rassurant que les actions vont continuer.

«Nous avions lancé le cantonnage manuel qui a fonctionné jusqu’au mois de décembre 2020, et là nous attendons l’exécution du budget. Dès qu’il y aura encore les moyens, nous pouvons voir pour l’année 2021 ce qu’on va faire, mais c’est prévu d’abord  le cantonnage  manuel, le traitement des points chauds comme des ponts, des bourbiers, et surtout l’approvisionnement en eau potable», a indiqué le ministre du Développement rural.

Le ministre a noté que c’est l’approvisionnement en eau qui peut permettre que chaque Congolais là où il vit qu’il puisse se sentir à l’aise. Il a, à cet effet, exprimé la nécessité la nécessité de désenclaver les bassins de production d’eau et que le développement du pays puisse partir de la base.

«Le développement du pays doit toujours partir de la base, si la base se développe, le pays sera développé dans son entièreté», a-t-il souligné en substance.

De son côté, le bourgmestre de Kimbanseke a remercié le ministre Guy Mikulu pour son implication dans la réalisation des travaux de construction de ce  pont, avant d’inviter la population de cette partie de la capitale à bien protéger l’ouvrage mis à sa disposition.

Caractéristique de l’ouvrage

Construit à poutre en béton armé, le pont Mamonambwa  a une portée de  12 m et une largeur de 4 m.

Quant à l’infrastructure, les constructeurs ont commencé par les travaux de terrassement sous eaux, avant d’étaler le béton de propreté, les semelles pour mur de font(BA350), les semelles pour murs en aille (BA 350), la maçonnerie en moellon pour culées, murs en ailles et murs en retour, le sommier et mur de garde grève.

La super structure est constituée de Poutres(BA350), entretoises BA(350), les dalles5BA 350), les bordures(BA 350) la peinture émail, les colonnettes et pose garde-fou.Sa durée est de 100 ans et supporte tout type de véhicule de 32 tonnes.

Pour rappel, le ministre du Développement rural, Guy Mikulu Pombo, avait lancé officiellement les travaux de construction  de ce pont   le 3 décembre 2020, dans le cadre du programme d’urgence du gouvernement de la République.ACP/ Kayu/May