Le président zimbabwéen exhorte tous ses compatriotes à se faire vacciner contre le COVID-19

0
392

Kinshasa, 21 Février 2021 (ACP).- Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a exhorté samedi tous les Zimbabwéens à se faire vacciner contre le COVID-19, déclarant que c’était la seule façon de vaincre la pandémie,  indiquent les médias internationaux reçus dimanche à Kinshasa.

Il a exprimé cette préoccupation dans son adresse aux personnes en deuil lors de l’enterrement du héros national Moses Mpofu à l’Acre des héros nationaux. M. Mnangagwa a déclaré que les vaccins que le Zimbabwe avait reçus de la Chine plus tôt dans la semaine étaient sûrs et constituaient un antidote efficace contre le COVID-19.

Les vaccinations restent cependant volontaires.

« Nous serons tous vaccinés, y compris moi-même en tant que président, les ministres du cabinet et tous les fonctionnaires. Vous aussi, mes chers Zimbabwéens, si nous voulons nous protéger, protéger nos familles et notre nation« , a-t-il déclaré.

Ce serait la seule façon pour le pays de revenir à la normale avec le retour des enfants à l’école et la réouverture des entreprises.

Les écoles sont fermées depuis près d’un an maintenant, seules les classes d’examen étant autorisées à terminer leurs programmes. Le Zimbabwe a reçu 200.000 doses de vaccins de la Chine lundi dernier et le vice-président Constantino Chiwenga, qui est également le ministre de la Santé, est devenu le premier Zimbabwéen à être inoculé localement.

M. Mnangagwa a une fois de plus remercié le gouvernement chinois pour avoir fait don des vaccins, en disant que c’était un geste d’humanité.

« Permettez-moi de remercier une fois de plus le gouvernement chinois pour son soutien à notre lutte contre la pandémie de COVID-19. La demande mondiale en vaccins est énorme, et pourtant la République populaire de Chine a placé le Zimbabwe devant de nombreux pays et nations », a déclaré M. Mnangagwa. « Nous sommes vraiment reconnaissants. Nous sommes tout aussi reconnaissants envers la Russie, l’Inde et le Royaume-Uni. Nous applaudissons ce geste de grande humanité et de solidarité ».

Au 19 février, le pays avait enregistré 35.710 cas de COVID-19 et 1.430 décès. En début de semaine, M. Mnangagwa a prolongé de deux semaines le verrouillage national, en déclarant que les infections par COVID-19 et les décès qui y étaient liés étaient encore trop élevés. ACP/Kayu/May