Motema Pembe pour manque de gestion du score comme contre Zanaco à la précédente édition de la C2

0
113

Kinshasa, 22 févr. 2021 (ACP).- Le DC Motema Pembe de la RDC s’est fait  éliminer à la suite de la mauvaise gestion du résultat du match aller comme contre Zanaco de la Zambie, dimanche en match retour des barrages de la 18ème Coupe de la Confédération.

A priori, avant le coup d’envoi, une victoire quelque soit le score à défaut d’un nul vierge, suffisait pour voir le DC Motema Pembe se qualifier à la phase de poules de cette compétition car, l’unique but des Immaculés réussi par Borel Tomandzoto (45ème) pouvait leur ouvrir grandement les portes de la phase de groupes. Plus d’une fois, les vert et blanc qui s’étaient créés de nombreuses occasions de but ont péché par une kyrielle des ratés et ont fini par regretter.

Qu’à cela ne tienne, comme le but du break ne venait toujours pas,  il y avait lieu, de la part du staff technique imanien, de gérer à bon escient le seul et unique acquis de la partie. Cela, sur le plan tactique et sur celui des remplacements des joueurs. Motema Pembe y a failli au cours de cinq dernières minutes, ce qu’a profité Al Ahli pour refaire son retard et imposer la fatidique épreuve des tirs au but au représentant congolais.

Pas de leçons tirées de l’expérience de Zanaco

En 2019, à la phase de groupes, les Immaculés étaient bien partis pour une qualification sans faille à Ndola, en Zambie. En effet, lors de son opposition contre Zanaco, Motema Pembe avait ouvert le score par Jimmy Bayindula Kongo dans les cinq premières minutes de la rencontre.  Ce résultat a été maintenu jusqu’à la 88ème. Mais, le club de la Banque commerciale zambienne avait réussi à flanquer deux flèches empoisonnées aux Immaculés, qui n’en revenaient pas et ont perdu le match par 2-1. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Motema Pembe paie les frais des leçons non tirées des expériences passées.

Match des gardiens de but

Le portier Barel Morial Mouko des vert et blanc et Aboujawd Zizq Aboubaker d’Al Ahli ont chacun encaissé un but durant les quatre vingt-dix minutes de jeu. Ce dernier n’a pas bougé d’un iota sur la reprise instantanée de Borel Beliade Tomandzoto (44ème), à l’entrée de la rectangle fatale sur une déviation de la tête en retrait de Dark Kabangu Kadima, qui s’était envolé dans les airs plus haut que son garde du corps. Un but de toute beauté dont l’origine remonte à un centre aérien, de gauche à droite, de Christian Ngimbi Mampangu.

Pour Al Ahly Benghazi, monté en cours de jeu en remplacement d’un co-équipier, Taha Atiyah (86ème), il a profité d’une bourde de Kayembe Ndotoni qui a déchiré le vent sur un dégagement pour crucifier Barel Mouko.

A 1-1 au match retour comme à l’aller, les équipes étaient soumises à l’épreuve fatidique des tirs au but. La première série des 5 essais s’est terminée par 4 tirs au but partout, un raté de part et d’autre. Motema Pembe est quitte aux deux premières tentatives de Dark Kabangu et de Tomandzoto. Ikanga lui succède et envoie son cuir droit sur le portier libyen Aboujawd Zizq. Aux 4ème et 5ème, William Likuta Lwezi et Enoch Inonga Baka s’en tirent à bon compte.

Côté libyen, Abdullah Almeehoub, Tahir Bin Amir et Abraheem Almuntasr donnent un triple bon exemple. Mais Mouko capte net l’envoi de Muetasim Ballah Altaeb, avant que Sufyan Meeloud Ramadhan ne clôture la série par 4 tirs au but à 4.

A la 2ème série de l’épreuve, Inonga Baka, Junior Abou Kone et Christian remplissent leur mission,  alors que Kayembe Ndotoni, le moral mis en berne après le but libyen, et Justin Ikanga Kapela ratent le coche. En face, Taha Atiyah, Saed Almaeli et Ali Almusrat atteignent la cible. Mais le gardien Aboujawd Zizq et Ali Alqmati ont eu la malchance de louper deux tentatives.

Au total, sur 10 tests, les deux gardiens en ont enrayé certains dont deux pour Mouko, qui par deux fois, a retardé l’échéance de l’élimination du DC Motema Pembe. Par deux fois aussi deux des siens  n’ont su rien concrétiser. Au bout de compte, c’est le club kinois, qui est éliminé par 7 tirs au but à 8.ACP/