Ouverture  dans la commune de Kalamu d’un espace pour jouer la musique traditionnelle

0
340

Kinshasa, 22 février 2021 (ACP).- M. André Lokwa Nkubiri, enseignant d’ethnomusicologie et chef de section « Histoire et traditions orales » à l’Institut national des arts (INA), a ouvert, samedi, au quartier Kauka dans la commune de Kalamu, à Kinshasa, un espace pour jouer de la musique traditionnelle. Les activités menées en cet espace nommé « Fimtal », a-t-il expliqué, vont contribuer à la préservation du patrimoine culturel matériel  congolais, avant de souligner le rôle des instruments de musique dans ce domaine.

Le musicologue Lokwa a énuméré les instruments présents dans l’espace Fimtal, à savoir : le tambour à peau(Mbonda), le xylophone(Madimba), la trompe(Liseke)  et la flute. Parmi ces instruments, il y a aussi la clochette(Ngongi), le tambour à friction(Kuita),le tambour en calebasse, le  Hochets(Kithsakatshaka),le tambour à fente(Lokole),le claves(Sticks),le bâton, la baguette de batterie, l’outillage pour tailler le xylophone  et l’arc musical. «Cette richesse méconnue et ignorée  et que nous négligeons joue un grand rôle dans la société traditionnelle. Car, comme autrefois, ces instruments de musique  servaient d’instrument de communication », a dit André Lokwa, avant de demander à l’Etat congolais de soutenir les fabricants de ces instruments.

Il a salué l’avènement du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à la tête de l’Union africaine, dont la présence au  niveau de cette institution continentale pourrait résoudre certains problèmes évoqués dans ce domaine notamment le soutien aux fabricants de ces instruments. ACP/FNG/Kayu/NiG/NKV/MNI