Tenue à Kinshasa d’une conférence-débat sur la place de la langue maternelle dans l’enseignement

0
253

Kinshasa, 22 février 2021 (ACP).- Le coordonnateur national de l’Agence pour la Promotion de l’Enseignement (APE), Michel Otto, a animé dimanche, à la place de la gare dans la commune de la Gombe à Kinshasa, une conférence-débat sur la place de la langue maternelle dans l’enseignement.

Cette conférence-débat, qui se tenait à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, avait pour thème: « La langue maternelle a-t-elle sa place à l’école ? »

Selon l’orateur du jour, la langue maternelle ou la langue du milieu reste le moyen le plus efficace pour permettre l’accès de l’enfant au savoir. «Lorsque l’enfant arrive pour la première fois à l’école et trouve l’enseignant en train de lui parler dans la langue de son milieu, l’accès à la connaissance est facilitée », a-t-il enchéri.

Pour lui, le constat malheureux est qu’en dépit de la loi-cadre sur l’enseignement de base en RDC, « ce sont les parents eux-mêmes qui fournissent beaucoup d’efforts pour tuer nos langues ». Le but de l’apprentissage scolaire en langue maternelle n’est pas de combattre le français, l’anglais ou n’importe quelle langue étrangère, a-t-il ajouté.

« Nous ne sommes pas opposés au français, mais nous pensons que pour que l’enfant parle correctement une langue étrangère, il faut que la langue du milieu soit correctement ancrée », a-t-il affirmé.

ACP/Fng/Kayu/Nig/NKV/MNI