La RDC s’engage à renforcer la sécurité dans les zones rouges du pays

0
173

Kinshasa, 23 février 2021(ACP).-  Le Conseil de sécurité présidé mardi, au Palais de la Nation, par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la suite de l’assassinat de l’ambassadeur italien Luca Attanasio, a pris l’engagement «ferme» de renforcer la sécurité dans les zones considérées comme à haut risque, notamment la partie Est de la RDC.

Selon la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Marie  Tumba Nzeza, qui l’a indiqué dans son compte-rendu à l’issue de la rencontre, il a également été décidé que les ambassadeurs et autres responsables des représentations diplomatiques ne puissent plus quitter Kinshasa pour l’intérieur du pays sans en informer le chef de la diplomatie congolaise et les services compétents.

En plus, le conseil de sécurité a promis de mettre tout en œuvre pour dénicher les commanditaires de ce crime crapuleux et leurs complices intellectuels. L’équipe mise sur pied par les autorités locales va être renforcée par des experts qui vont venir de Kinshasa.

Outre la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, le vice-ministre de la Défense, le directeur général de migration (DGM), le conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité ainsi que tous les responsables, notamment policiers et militaires liés à la sécurité du pays ont pris part à cette réunion.

Peu avant le conseil de sécurité spécial, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est rendu en la résidence de l’ambassadeur italien, où il a consolé la veuve, Mme Zakia Attanasio et ses trois filles.

Il sied de rappeler que le Chef de l’Etat avait condamné lundi,  avec la plus grande fermeté l’attaque «terroriste» qui a causé la mort de l’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio, son aide de camp et d’un chauffeur du Programme alimentaire mondial (PAM) qui conduisait le véhicule à bord duquel se trouvait le diplomate italien.

Consterné par cet assassinat, le Président Félix Antoine Tshisekedi avait instruit les services compétents de faire toute la lumière sur ce sujet, dans les meilleurs délais, afin que leurs auteurs soient identifiés et traduits en justice, avant de présenter, au nom de la RDC et en son nom propre, ses condoléances aux familles des illustres disparus, au Président de la République d’Italie, au PAM ainsi qu’à l’ensemble du corps diplomatique accrédité en RDC. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd