Poursuite des consultations pour la formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation

0
126

Kinshasa, 23 Février 2021 (ACP).- Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a poursuivi mardi, à l’immeuble du gouvernement, les consultations qu’il a entamées avec les regroupements et partis politiques membres de l’Union sacrée de la nation, en vue de la formation de son gouvernement.

Il a reçu à cet effet, tour à tour, les regroupements «Ensemble pour la République», «Alternance pour la République», «Alliance des acteurs pour la bonne gouvernance du Congo (AABC)», «Alliance pour L’Avenir/alliés (AA/a)», «Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Émergent (ABCE)» et le parti politique «Mouvement pour la Libération du Congo (MLC)».

Pour le compte de «Ensemble pour la République», dirigé par Moïse Katumbi,  le député national Dieudonné Bolengetenge qui a conduit la délégation de cette plateforme s’est réjoui d’avoir  écouté religieusement le Premier ministre qui leur a fait part   de ses attentes par rapport à ce qui pourrait être leur contribution à la formation du prochain gouvernement.

«Nous lui avons soumis nos propositions. Il s’agit d’un premier, mais les échanges vont se poursuivre jusqu’à ce qu’il soit en mesure de constituer une équipe gouvernementale. Nos propositions ne sont pas des décisions, ce ne sont que des propositions qui sont soumises au chef du gouvernement, lesquelles  sont aussi valables que celles des autres. Il y a un dénominateur commun dans ce que le Premier ministre a dit, ce que nous lui avons dit et ce que vous avez même entendu depuis que l’informateur a été mis en place, depuis qu’on a constitué le bureau de l’Assemblée nationale, la base de répartition des responsabilités doit tenir compte du poids politique de chaque composante de l’Union Sacrée de la nation », a expliqué Dieudonné Bolengetenge.

Pour le reste, a-t-il poursuivi, les prétentions à l’occupation des portefeuilles doivent répondre à un certain nombre des critères conformément aux lois de la République.

Le député national estime que les priorités de sa famille politique étaient déjà contenues dans un cahier des charges qui a été soumis à l’appréciation du Président de la République depuis le début des consultations, lequel a été rendu public par les médias, réseaux sociaux etc. «Elles n’ont pas changé», a-t-il soutenu, soulignant qu’après cet échange avec le chef du futur gouvernement, ils se sont rendus compte que les deux parties regardent dans la même direction.

«Ensemble pour la République» compte en son sein les regroupements AAD, AMK, AR, G7 et MS, pour un total de 70 députés nationaux à la chambre basse du Parlement.

Il appartient au Premier ministre de décider sur le choix des animateurs du gouvernement, selon l’AR

 M. Jean- Claude Muyambo a indiqué, à l’issue de l’entretien que la délégation de son regroupement politique «Alternance pour la République» (AR) a eu avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, qu’il appartient au chef du gouvernement de décider sur le choix de personnalités devant faire partie de son équipe gouvernementale.

«Nous sommes dans l’union sacrée, où la volonté du Chef de l’Etat est de faire participer tout le monde. Nous, nous donnerons les noms et ça sera au Premier ministre d’en décider », a-t-il dit.

Un entretien franc emprunt de cordialité entre Sama Lukonde et le MLC

Le Premier ministre Sama Lukonde a également échangé avec

la délégation du «Mouvement pour la Libération du Congo» (MLC), conduite par Fidèle Babala.

«Nous avons eu un entretien franc emprunt de cordialité», a déclaré Fidèle Babala au sortir de ces échanges, avant de mettre en exergue l’écoute du Premier ministre.

«Nous avons longuement discuté des questions qui concernent  notre Pays,  mais puisque nous sommes mandataires, nous allons  faire rapport à celui qui nous a mandatés », a-t-il dit faisant allusion à Jean-Pierre Bemba Gombo, président national de cette formation politique.

Julien Paluku conduit la délégation de l’Alliance des acteurs pour la bonne gouvernance du Congo

M. Julien Paluku, ministre sortant de l’Industrie a conduit auprès du Premier ministre Sama Lukonde la délégation du regroupement politique «Alliance des acteurs pour la bonne gouvernance du Congo» (AABC).

A l’issue de leurs échanges Julien Paluku a indiqué que le chef du gouvernement leur a fait savoir les axes prioritaires de son programme mais aussi les critères de ceux qui doivent faire partie dudit gouvernement.

«Le regroupement politique Alliance des acteurs pour la bonne gouvernance du Congo a eu l’honneur d’être reçu par le Premier ministre Sama Lukonde qui tient effectivement aux termes de la Constitution à consulter les groupes politiques en vue de la formation de son gouvernement», a-t-il dit.

Selon lui, le Premier ministre a brossé très rapidement les grandes priorités qui seront le cheval de bataille de son action gouvernementale, à savoir la paix, la sécurité particulièrement dans l’Est de la RDC, mais aussi toutes les grandes réformes qui permettront à la population de retrouver le sourire à court, moyen terme et à long terme.

Le Premier ministre, a-t-il ajouté, a tenu également à rappeler que dans le prochain gouvernement il faudrait qu’un certain nombre des critères liés à la probité morale, l’intégrité, la connaissance du pays, etc. soient réunis pour des personnes qui pourront être retenues dans son gouvernement.

«C’est un gouvernement qui n’aura pas d’autres choses que le bien-être de la population congolaise», a-t-il estimé.

En outre, le ministre Paluku a affirmé qu’un deadline a été donné aux formations politiques afin de revenir avec leurs différentes propositions à déposer sur la table du Premier ministre.

Ces orientations, soutient-il, permettront à ce que dans les 24 ou 48 heures, les regroupements viennent déposer leurs contributions. En ce qui concerne l’AABC, Julien Paluku a laissé entendre que son regroupement entend produire un travail qui permettrait au Premier ministre de faire la compilation de l’ensemble des documents qu’il va recevoir pour permettre d’étoffer le programme du gouvernement qui sera défendu devant l’Assemblée nationale.

Il a promis le soutien de son regroupement au gouvernement Sama Lukonde qui doit être investi dans les prochains jours à l’Assemblée nationale.

«C’est un groupe compact constitué de 20 députés nationaux, et plusieurs députés provinciaux, des gouverneurs des provinces, les présidents des assemblées provinciales que nous offrons aux soins du Premier ministre pour accompagner son action gouvernementale et faire en sorte que son programme soit voté unanimement à l’Assemblée nationale pour que le travail commence dans le plus bref délai», a encore garanti Julien Paluku.

Alliance pour l’Avenir et alliés disposée à accompagner le Premier ministre dans sa mission

L’Alliance pour l’Avenir et alliés (AA/a) s’est dite disposée à accompagner le nouveau Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde dans la réussite de sa mission.

Le président de ce regroupement politique, Pius Muabilu Mbayo Mukala l’a affirmé à l’issue d’une audience que leur a accordée le Premier ministre dans le cadre des consultations pour la formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Selon lui, le gouvernement Sama Lukonde bénéficiera d’un soutien sans faille de son regroupement en général et de tous les députés à l’Assemblée Nationale.

«C’est un Premier ministre qui a beaucoup d’énergie. Il nous a donné le sentiment d’une personne déterminée à relever le défis et à accompagner utilement et efficacement le Président de la République», a-t-il soutenu.

Ce ministre sortant de l’Urbanisme et habitat a dit avoir rassuré le chef du gouvernement que sa famille politique et lui-même s’inscrivent comme pionniers de l’Union Sacrée dans la volonté totale du Président de la République d’améliorer la situation sociale de la population.

Le Premier ministre, a-t-il ajouté, insiste sur la moralité irréprochable de ceux censés composer son gouvernement, d’autant plus que «l’absence de l’éthique est ce qui a tué le pays depuis très longtemps dans le cadre de la gestion de la chose publique». Sur ce point, Pius Muabilu soutient que son regroupement a rassuré Sama Lukonde de mettre à sa disposition dans les 48 heures des personnes intègres.

L’ABCE promet de remettre ses propositions au Premier ministre dans 48 heures

L’Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Émergent (ABCE) a promis de remettre ses propositions au Premier ministre dans 48 heures pour lui permettre d’avancer dans la formation du gouvernement.

M. Jean-Claude Baende qui a conduit la délégation de ce regroupement politique présidé par le ministre honoraire Athanase Matenda l’a annoncé à l’issue de leur entretien avec le chef du gouvernement.

«Le Premier ministre nous a demandé de faire des propositions que nous allons lui remettre dans 48 heures afin de lui permettre d’avancer pour que dans les prochains jours, prochaines semaines qu’il puisse proclamer son gouvernement», a déclaré l’ancien gouverneur de l’Equateur Jean-Claude Baende.

«Nous avons compris que le Président de la République a souhaité diminuer la taille du gouvernement, et cette fois-ci au lieu d’un gouvernement éléphantesque comme nous avons connu dans le gouvernement Ilunga Ilunkamba, nous allons connaître un gouvernement de 45 membres», s’est-il réjouit. ACP/Fng/Cfm/GGK/May