Un atelier sur le système de suivi, évaluation des programmes d’apprentissage en distance

0
167

Kinshasa, 23 Février 2021(ACP).- Le chef du projet COVID-19 du Partenaire mondial pour l’éducation (PME) de l’ONG internationale ‘‘Save the Children’’, Sage Mulinda Mbokani a ouvert mardi à Kinshasa, un atelier de renforcement de capacités des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux sur le système de suivi, évaluation des programmes d’apprentissage à distance ainsi que la protection et la redevabilité dans le contexte de COVID-19.

Cette formation  qui va du 23 au 26 février 2021, a pour objectif d’outiller les partenaires et de renforcer la coordination et la planification sur base d’évidence pour une meilleure réponse à l’urgence de COVID-19 dans le secteur de l’éducation.

Elle entend aussi renforcer la résilience du système éducatif ainsi que la prévention et la préparation éducation à la pandémie Covid19. «La production des évidences sur les programmes d’apprentissage à distance est développée grâce notamment aux initiatives de recherche et d’études. Aussi, elle continue à fournir un accès continu à une éducation inclusive de qualité dans le contexte de COVID-19 après la réouverture des écoles», a fait savoir Sage Mulinda Mbokani.

Selon lui, cet atelier permettra de comprendre le système et l’outil de suivi et  de protection des enfants, de l’évaluation et de mécanisme de prévention contre les abus sexuels. Son souhait est que les participants à cet atelier signent les fiches d’engagement contre les abus et exploitations sexuels.

Continuité des apprentissage 

Le représentant de l’Unicef à ces travaux, Boureima Daouda  a reconnu que le cours à distance n’a pas atteint tous enfants, raison pour laquelle son organisme a conçu des cahiers d’exercices mis à la disposition des élèves et des enseignants du primaire et du secondaire ainsi que des inspecteurs et des experts du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST).

Ces cahiers d’exercices, a-t-il renchéri, ont permis de répondre aux besoins des enfants qui n’ont pas accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, avec pour objectif d’assurer la continuité des apprentissages dans un environnement sûr et protecteur pour au moins 13,9 millions d’enfants et adolescents de 3 à 15 ans en RDC.

Le proved de Mbanza Ngungu, Mbadu Muanda a loué l’approche de cours à distance qui a permis aux élèves de maintenir le contact avec l’enseignement pendant la fermeture des écoles en respect aux mesures préventives contre la propagation de la pandémie.

Pour ce responsable de l’EPST dans la province du Kongo central, le thème abordé dans cet atelier revêt d’une importance capitale pour la bonne couverture des programmes et la collecte des chiffres exacts des enfants connectés à l’apprentissage en ligne.

«Les enseignements à distance ont beaucoup contribué à un plan de réponse de l’EPST face au coronavirus et à assurer la continuité éducative pour ainsi protéger les enfants et les enseignants contre la pandémie. C’est une réponse appropriée pendant ce moment de crise, il a donné aux enfants le goût d’étudier», s’est réjouit Mbadu Muanda.

Cet atelier se tient simultanément dans à Kinshasa et dans l’espace Kasaï. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd