Clôture de l’Assemblée de l’ONU pour l’environnement sur un appel à relancer la reprise verte post-pandémie

0
451

Kinshasa, 24 février 2021 (ACP).- La cinquième session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA-5) s’est achevée mercredi sur l’adoption par les délégués de résolutions de grande portée visant à accélérer une reprise écologique après la crise socio-économique provoquée par la pandémie de COVID-19, a-t-on appris des médias internationaux.

De son côté, le président de l’UNEA-5 et ministre norvégien du Climat et de l’Environnement, Sveinung Rotevatn, a indiqué que ce sommet virtuel de deux jours avait offert une opportunité de tracer une nouvelle feuille de route vers un avenir durable, pacifique et inclusif après la pandémie.

Cette édition de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement, la première à être organisée en ligne, a pour thème « Renforcer les actions en faveur de la nature pour atteindre les Objectifs de développement durable », et elle a discuté de l’élaboration de nouvelles politiques économiques pour assurer que la croissance ne nuise pas à la santé des écosystèmes.

« Il est important d’organiser cette assemblée pour l’environnement dans ce moment de crise. Elle a réaffirmé le rôle décisif de la diplomatie environnementale pour faire face à la triple crise du changement climatique, de la pollution et de la destruction de la biodiversité », a déclaré M. Rotevatn.

Plus de 12.000 délégués, dont des ministres de l’Environnement, des donateurs, des investisseurs, des universitaires et des militants écologistes, ont participé à ce sommet bisannuel dont l’objectif déterminé est d’accélérer la réalisation d’un avenir écologique, inclusif et prospère pour des sociétés mises à mal par les chocs liés à la pandémie.

Ces sources soulignent que ce sommet a ravivé l’urgence pour les pays d’aligner leur développement économique avec la santé de la planète afin de protéger les communautés contre les calamités naturelles et les épidémies. En plus de discuter des innovations susceptibles d’accélérer une reprise verte après la pandémie, l’assemblée a également approuvé la nouvelle Stratégie à moyen terme du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), couvrant la période de 2022 à 2025. « Cette stratégie envisage de canaliser la science et les innovations pour transformer les secteurs économiques, régénérer la nature et renforcer la reprise post-pandémie », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE. La seconde partie de l’UNEA-5, prévue pour avoir lieu en personne en 2022, doit adopter des résolutions contraignantes pour éliminer les déchets chimiques et restaurer les écosystèmes dégradés. ACP/Kayu/KJI/JLL