Kasaï Oriental : dialogue communautaire sur la gouvernance sécuritaire au centre d’un forum à Dibindi

0
687

 Mbuji-Mayi, 24 février 2021 (ACP).- Le dialogue communautaire sur la gouvernance sécuritaire a été au centre du premier forum des quartiers organisé mardi, par le conseil local pour la sécurité de proximité de la commune de Dibindi à Mbuji-Mayi.

Au cours de ce forum qui a regroupé les femmes du quartier Dipumba1 de cette entité urbaine, les participantes réparties en trois groupes de réflexion à savoir proximité, prévention et partenariat se sont penchées sur la gouvernance sécuritaire. Il s’est agi de la gestion de la sécurité telle que vécue par les femmes dans ce soin en proie à la recrudescence des bandits à main armée et sur le projet « Police de proximité et professionnalisation de la police » devant être mis en œuvre à Dibindi.

Les femmes ont identifié quelques problèmes liés à la sécurisation de ce quartier où des hors la loi commettent des violences sur les femmes et filles victimes de meurtre, viol parfois avec inceste, maltraitances lors de leurs forfaits etc. Elles ont proposé des pistes de solution pour mettre un terme à ce fléau dont la dénonciation de tout cas suspect dans leur milieu immédiat.

Dans son intervention, Me Pierrot Ntumba, chargé de la gouvernance sécuritaire à l’Organisation internationale pour la migration (OIM), structure initiatrice du projet, a présenté à l’assistance la mission de son organisme qui consiste à la recherche de la sécurisation de la population. Il a mis un accent sur le fait que la police de proximité est formée pour travailler en collaboration avec la population en vue de la sécurité de cette dernière.

Pour sa part, la bourgmestre de la commune de Dibindi Georgette Ndaya Ngeleka a soutenu qu’un besoin réel en formation pour aider la communauté à connaître les problèmes liés à l’insécurité se fait sentir.

L’activité s’est déroulée en présence du commissaire supérieur principal de la PNC chargé des opérations Roger Samba Kenzo qui a demandé aux femmes à avoir confiance à la police dans la mesure où 200 policiers seront formés et déployés en vue de répondre à leurs attentes. ACP/Kayu/KJI/JLL