Nécessité d’instruire la femme rurale sur l’importance de la journée du 8 Mars

0
133

Lubumbashi, 24 fév. 2021 (ACP).- la coordonnatrice de la fondation  Bibi Wa Kazi, Joëlle Feza a souligné la nécessité d’instruire la femme rurale sur l’importance de la journée du 8 Mars et l’impliquer dans les préparatifs de la célébration de cette journée afin de lui permettre  de s’en approprier.

C’était au cours d’un entretien accordé mercredi  à l’ACP dans son bureau de travail situé au quartier golf Maïsha, dans la commune annexe à Lubumbashi, La coordinatrice de la fondation Bibi Wa Kazi a souligné l’importance de sensibiliser la femme villageoise à connaître ses Droits afin de l’amener à comprendre sa valeur en vue de s’émanciper.

Joëlle Feza a démontré que le thème national : « leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de covid 19 », choisi pour le mois de mars prochain est discriminatoire, estimant qu’il ne rencontre pas l’assentiment des femmes vivant dans les milieux ruraux.

Pour elle, des colloques et des réunions  féminines ne se font qu’en milieu urbain à l’intention des femmes intellectuelles. Elle a  fait savoir que les femmes rurales  ne savent pas utiliser les téléphones, avant de déplorer l’usage du terme « Numérique » dans le thème national de la célébration prochaine de la journée internationale de la femme. ACP/Kayu/KJI/JLL