Le gouvernement éthiopien se dit inquiet d’une « désinformation » sur la situation au Tigré

0
109

Kinshasa, 25 février 2021 (ACP).- Le gouvernement éthiopien s’est déclaré mercredi « gravement préoccupé » par une « désinformation infondée et politiquement motivée » concernant la situation dans l’Etat régional du Tigré (nord), ont rapporté jeudi, les médias internationaux.

Les services du Premier ministre Abiy Ahmed ont ainsi estimé dans un communiqué que s’il existait des appels légitimes à aider la population tigréenne, il fallait les distinguer de ceux à motivation politique ayant pour unique intention de saper les pouvoirs souverains du gouvernement fédéral.

«En tant que pays souverain, tout en saluant les marques d’attention et les contributions tangibles de nos partenaires internationaux en faveur d’une aide humanitaire indispensable, la coordination de l’aide humanitaire ressort uniquement du mandat du gouvernement fédéral», indique le communiqué.

Le gouvernement fédéral  a assuré que des progrès significatifs avaient été faits, avec le concours d’organisations internationales et locales, en matière d’envoi d’aide humanitaire dans cette région. Ainsi, 3,1 millions d’habitants en ont profité dans 34 des 36 districts qu’elle compte, a souligné le communiqué.

Le gouvernement promet par ailleurs de prendre au sérieux les accusations de violations des droits de l’Homme au Tigré et de poursuivre leurs auteurs. Mais il dit aussi être au courant d’opérations de désinformation menées par des réseaux à l’étranger bien financés et dénigrant ses opérations de maintien de l’ordre.

Plusieurs semaines de combats ont éclaté à partir du début novembre 2020, opposant le pouvoir central au Front de libération du peuple du Tigré (FLPT), alors à la tête de cette région. Les combats auraient fait des centaines de morts, des milliers de déplacés et des millions de gens ayant un besoin urgent d’aide humanitaire. ACP/Fng/Awa