Nord Kivu : la population de Goma appelée à dénoncer les personnes suspectes et à la base de l’insécurité

0
697

Goma, le 25 Février 2021 (ACP).- Le colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole de la 34ème région militaire basée au Nord-Kivu, a au cours d’une interview accordée à l’ACP, appelé la population de la ville de Goma en particulier et celle de la province du Nord-Kivu en général, à toujours dénoncer les personnes suspectes et celles à la base de l’insécurité dans leurs contrées respectives.

Cet appel, a-t-il dit, fait suite à une rumeur qui courent depuis environ plus d’une semaine faisant état d’une imminente attaque de la ville de Goma, par une coalition des factions armées avec comme objectif la fragilisation du pouvoir en place.

Pour l’armée, a-t-il dit, ces genres des nouvelles ne peuvent en aucun cas être négligés, car ayant pour mission la défense de l’intégrité du territoire  national, elle doit être vigilante et prête à  faire face à toute  éventualité.

Et c’est ce qui est en train d’être fait sous l’œil vigilant du commandant région, le général des brigades, Mwanza Mashika Dieudonné, a-t-il révélé, avant  de poursuivre qu’il met déjà en place une stratégie de prévention que nous appelons  «  actions anticipatives », pour lesquelles, tous les services de sécurité sont bien préparés.

Habituellement, a-t-il rappelé, la plupart des malfrats vivent avec la population pour qu’enfin la nuit qu’ils se muent à leurs propres bourreaux. Ce qui veut dire que, la population est mieux placée pour démasquer bon nombre des hors la loi que les militaires qui ne sont pas partout à la fois. D’où, a-t-il conseillé, il est de nécessité inévitable que, cette dernière se donne le courage de dénoncer ces malfrats et suspects auprès des services habilités pour leur permettre de les anéantir ou éradiquer afin de réduire sensiblement l’insécurité dans la province.

Cette collaboration entre la population et les services de l’ordre, a-t-il conclu, doit être mise au premier plan pour solidifier l’action aussi bien de l’armée que de la police aux fins du rétablissement et du renforcement de la paix et de la sécurité pour le bienêtre commun. ACP/Fng/Awa