Plaidoyer pour la prise en compte de la production des femmes rurales

0
130

Kinshasa, 25 Février 2021 (ACP).- Mélia Mazowa, coordonnatrice du «Réseau des associations des femmes rurales de Kimbuala (RAFRK)», dans la commune de Mont-Ngafula, a plaidé jeudi, au cours d’un échange avec l’ACP, en faveur de la prise en compte par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, des questions d’évacuation et de commercialisation de leurs produits agricoles ainsi que d’industrialisation de leur production.

Pour Mme Mazowa, le mandat actuel de la RDC à la présidence de l’Union Africaine (UA), peut servir d’occasion pour relancer les activités agricoles à travers le développement des infrastructures routières permettant de relier des villages aux villes en RDC aussi bien que cette dernière à d’autres pays limitrophes et lointains du continent, en guise de consolider l’unité et la solidarité africaines.

Elle a, à cet effet, rappelé la mission de cette structure qui est celle de rassembler toutes les femmes rurales afin de les rendre dynamiques en entreprenariat et de leur permettre de lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire dans la ville province de Kinshasa.

Le RAFRK pour une UA au service du peuple dans sa diversité

«L’UA doit être réellement au service du peuple dans sa diversité à travers la participation active des femmes et des jeunes, moteurs du développement durable et inclusif de notre continent», a soutenu la coordonnatrice du RAFRK, Mélia Mazowa, rassurant qu’elle appuiera tous les mécanismes de consolidation des états fragiles et de lutte contre le terrorisme.

Elle a, en outre promis de tout mettre en œuvre pour soutenir le Président, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui assure depuis le 06 février 2021, le mandat de la RDC à la tête de l’UA.

ACP/ GGK