Sud Kivu : des organisations de la société civile dénoncent la surexploitation des minerais à Luhihi

0
147

Bukavu, 25 février 2021 (ACP).- Des organisations membres de la société civile , groupe thématique Mines et hydrocarbures dénoncent  la surexploitation des minerais, les arrestations arbitraires et la fraude à grande échelle dans le site minier de Luhihi  dans le  territoire de Kabare.

Dans une déclaration rendue publique jeudi,  ces organisations pointent du doigt certains services de l’Etat  notamment déployés sur le terrain à Luhihi,alors que  la présence des militaires dans  les  sites  est prohibée par la législation en vigueur  en RDC .

Les signataires de cette déclaration renseignent qu’il est difficile de faire la traçabilité dans ce site et exigent pour ce  faire la suspension immédiate des activités minières illégales, avant la mise sur pied des nouvelles mesures pour la gouvernance sectorielle et respectueuse des lois.

Au niveau local, ils suggèrent  le prélèvement de l’unité de police de mine sur place, le remplacement de tous les agents étatiques, la poursuite des enquêtes sérieuses visant à obtenir les vraies statistiques sur la production, le retrait sans condition des éléments de l’armée et de la police, la cessation des menaces à l’endroit de certains membres de la société civile, etc.

Le capitaine Innocent Bamoto incriminé par la société civile, rejette toutes les accusations et indique que sa présence à Luhihi est de sécuriser le site et non le contraire.

ACP/ GGK