Campagne de sensibilisation contre le mariage précoce dans la commune de Bipemba

0
100

Mbuji-Mayi, 26 février 2021 (ACP).- Mme Brigitte Kanzeu Kanyiki, bourgmestre de la plus vaste commune de la ville de Mbuji-Mayi,  a indiqué vendredi au cours d’un entretien avec l’ACP que son exécutif s’attèle à sensibiliser ses administrés, en prévision des festivités marquant la Journée internationale de la femme (JIF) 2021, dans la lutte contre le mariage précoce et l’éducation de la jeune fille.

Elle a fait savoir que l’objectif poursuivi dans cette campagne consiste à inviter la communauté et les parents, à envoyer les filles à l’école au même titre que les garçons en vue de leur autonomisation et pour leur éviter d’entrer précocement dans le mariage. Mme Kanzeu a justifié cette activité par le constat selon lequel, des nombreux parents vivant dans son entité, marient leurs filles souvent entre 13 et 17 ans, c.-à-d très précocement causant des maladies gynécologiques conduisant de fois à la mort, enfreignant ainsi les dispositions de l’arrêté provincial interdisant le mariage précoce.

L’activité est à organiser dans la quarantaine de quartiers que compte la commune de Bipemba, à travers notamment la vulgarisation de la convention relative aux droits de l’enfant et quelques dispositions de la constitution qui protègent la jeune fille.

Elle a, toutefois  soutenu que la paix y règne grâce à l’installation de la police de proximité et à l’organisation des forums des quartiers à travers des  réunions  qui ont permis à la population de dénoncer auprès des autorités compétentes, des cas suspects dans leurs quartiers respectifs. Ainsi, a-t-elle dit, la commune de Bipemba jadis appelée zone rouge à cause de la multiplicité de cas de banditisme, est actuellement un oasis de paix où les citoyens circulent librement.

La ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, compte cinq communes dont trois sont dirigées par des femmes comme titulaires, à savoir Bipemba, Diulu et Dibindi qui disent faire le plaidoyer entre autre, de la promotion des droits de la femme, a-t-elle conclu. ACP/Kayu/NiG/JFM